Aller au contenu principal

Les Rendez-vous experts IFV
Utilisation du biocontrôle contre les tordeuses de la grappe

Les produits de biocontrôle se positionnent aujourd’hui comme des alternatives efficaces pour la gestion durable des vers de la grappe en permettant de s’attaquer aux différents stades clefs de leur développement.

Lorsque les attaques de G2 et G3, sont suivies de conditions favorables au développement de la pourriture grise, les pertes peuvent être quantitatives et qualitatives : dépréciation organoleptique, diminution de la qualité des vins.
Lorsque les attaques de G2 et G3, sont suivies de conditions favorables au développement de la pourriture grise, les pertes peuvent être quantitatives et qualitatives : dépréciation organoleptique, diminution de la qualité des vins.
© IFV
 

1 Dégâts causés par les tordeuses de la grappe

 

 
En première génération (G1), les larves attaquent les boutons floraux qu’elles agglomèrent à l’aide d’un fil de soie, formant des glomérules. © IFV
Les espèces de tordeuses les plus nuisibles en Europe sont eudémis (Lobesia botrana) et cochylis (Eupoecilia ambiguella). Les tordeuses de la grappe, également appelées « vers de la grappe », se développent sur deux générations pour la cochylis et trois à quatre générations pour l’eudémis. En première génération (G1), les larves attaquent les boutons floraux qu’elles agglomèrent à l’aide d’un fil de soie, formant des glomérules.

 

Ces attaques ont en général une influence faible sur le poids et la qualité de la récolte, sauf sur des cépages sensibles à la coulure. En deuxième et troisième générations (G2 et G3), les larves pénètrent immédiatement dans une baie après l’éclosion, se nourrissent de la pulpe, puis très souvent quittent leurs galeries et s’attaquent aux baies voisines, regroupant celles endommagées par de la soie en foyer larvaire caractéristique. Les chenilles vont ainsi engendrer un risque de contamination des grappes par les champignons responsables de la pourriture grise ou acide.

 

 
Sur cépages de cuve, si les pertes de récolte liées aux tordeuses de la grappe sont généralement très limitées, il en va tout autrement lorsque les attaques de G2 et G3 sont suivies de conditions favorables au développement de la pourriture grise. Les pertes peuvent alors être à la fois quantitatives et qualitatives : dépréciation organoleptique, diminution de la qualité des vins.

 

2 Mode d’action des moyens de biocontrôle

Les tordeuses de la grappe se développent sur trois à quatre générations pour l’eudémis.
Les tordeuses de la grappe se développent sur trois à quatre générations pour l’eudémis.
© IFV

Actuellement, trois modes d’action de biocontrôle sont disponibles sur le marché contre les tordeuses de la grappe en viticulture :

- Les médiateurs chimiques

Les phéromones sexuelles sont des molécules odorantes qui permettent à deux partenaires sexuels de se rencontrer. La confusion sexuelle consiste à perturber la rencontre des deux sexes, en répandant dans l’atmosphère la molécule principale du bouquet phéromonal des femelles, de manière à éviter les accouplements et par conséquent les pontes fertiles. La confusion sexuelle est spécifique de l’espèce visée (L. botrana ou E. ambiguella).

- Les macroorganismes

Les trichogrammes sont des microhyménoptères, appartenant à la famille des Trichogrammatidae, dont la taille est souvent inférieure au millimètre. Ce sont des parasitoïdes oophages de nombreux insectes. Les femelles introduisent leur tarière (organe de ponte) dans l’œuf hôte, pour y déposer un ou plusieurs œufs. L’œuf hôte est tué très tôt et ce sont ses tissus désintégrés et son vitellus qui servent de nourriture à la larve de trichogramme. Ainsi, de l’œuf de tordeuse parasité émergera un adulte de trichogramme et non une chenille.

Les microorganismes Le Bacillus thuringiensis (Bt) est une bactérie Gram + qui synthétise une protoxine enveloppée dans un cristal. Ce complexe de protéines doit être ingéré par l’insecte pour être toxique. Le cristal solubilisé par les sucs digestifs libère la toxine qui perfore la paroi intestinale. Il y a alors arrêt de l’alimentation et septicémie provoquant la mort de la larve dans les 48 heures.

3 Mode d’application des moyens de biocontrôle

La confusion sexuelle

Elle peut reposer sur l’usage de deux types de matériels : soit des diffuseurs à poser sur le palissage des rangs de vigne, soit des aérosols. Quelle que soit la technique retenue, elle nécessite une surface de cinq hectares minimum et la mise en place d’une lutte collective.

 

 
La confusion sexuelle consiste à perturber la rencontre des deux sexes, en répandant dans l’atmosphère la molécule principale du bouquet phéromonal des femelles, de manière à éviter les accouplements et par conséquent les pontes fertiles. © Réussir SA

 

- La pose des diffuseurs doit être effectuée avant l’émergence des papillons femelles en G1. 500 diffuseurs doivent être répartis à équidistance sur le rang et entre les rangs à raison d’un pour 20 mètres carrés. Les bordures de parcelles sont « renforcées » par la pose d’un diffuseur à chaque extrémité de rang et par un doublement des diffuseurs.

- La solution par diffusion aérienne nécessite le positionnement de deux diffuseurs d’un aérosol contenant l’imitation de la phéromone par hectare. La phéromone est diffusée en fin de journée et la nuit pendant le vol des papillons.

Les trichogrammes

Ils se présentent sous la forme de diffuseurs cartonnés à positionner dès le début des pontes de la génération visée (100 diffuseurs par hectare). Un renouvellement des diffuseurs doit être réalisé tous les quinze jours en période active de ponte. Les diffuseurs sont biodégradables et ne nécessitent pas de dépose.

Le Bacillus thuringiensis (Bt)

L’application des microorganismes Bt se fait avec une pulvérisation face par face localisée au niveau de la zone des grappes. Généralement, le volume par hectare conseillé est important, de l’ordre de 100 à 200 l/ha. Leur positionnement est à privilégier au stade tête noire avec un renouvellement 7 à 12 jours après la première application en fonction des conditions climatiques.

4 Facteurs de succès et points de vigilance

La confusion sexuelle

En première année de confusion sexuelle, un traitement insecticide préventif sur les premières éclosions de la première génération est fortement conseillé. La réussite de la confusion sexuelle découle de quatre points essentiels :

- Les diffuseurs doivent être posés avant le début du vol, de façon à éviter tout accouplement pouvant être à l’origine de pontes.

- En cas de forte densité de population, les rencontres fortuites ne sont pas exclues, c’est pourquoi des traitements insecticides complémentaires peuvent être nécessaires.

- La confusion sexuelle par usage de phéromones ne leurre que les mâles. Des femelles fécondées à l’extérieur de la zone protégée peuvent venir pondre dans celle-ci depuis des distances relativement importantes (50 mètres). C’est « l’effet de bordure ». Une aide complémentaire est nécessaire pour assurer la protection de cette zone. C’est pourquoi la taille de la zone sous confusion sexuelle ne doit pas être inférieure à cinq hectares et se révèle bien plus efficace en lutte collective sur des grandes surfaces de vignoble.

- La confusion sexuelle chimique étant spécifique de l’espèce visée (L. botrana ou E. ambiguella), il est nécessaire de bien identifier la cible.

Les trichogrammes

Les trichogrammes sont des parasitoïdes oophages.
© Biotop
 

 

Ils ne sont pas compatibles avec l’utilisation de soufre et d’insecticides chimiques. Il est nécessaire de se rapprocher de son conseiller technique pour établir un programme phytosanitaire adapté. La présence de fourmis peut aussi être une des causes de perte d’efficacité des trichogrammes. Certaines espèces de fourmis vont consommer les œufs de trichogrammes dans les diffuseurs avant leur éclosion. Des diffuseurs spéciaux sont disponibles pour éviter ce phénomène.

Le Bacillus thuringiensis (Bt)

Le positionnement du Bt nécessite une observation rigoureuse des stades de ponte pour intervenir au stade tête noire. Un traitement appliqué trop tôt (sur les premières pontes) ou trop tard entraînera l’échec de la stratégie. Le Bt présente une sensibilité aux rayonnements UV et au lessivage (au-delà de 20 mm). En fonction des conditions météorologiques, sa persistance d’action peut varier entre 7 et 12 jours. Une pulvérisation localisée sur les grappes est nécessaire pour obtenir des résultats satisfaisants. Le Bt ne doit pas être mélangé avec des produits cupriques.

bon à savoir

Conservation des produits de biocontrôle

Les produits à base de microorganismes ont globalement des conditions de stockage identiques à celles des produits phytopharmaceutiques classiques, tandis que les diffuseurs de confusion sexuelle doivent être stockés dans leur emballage d’origine à une température de 5 °C. Les trichogrammes doivent être utilisés rapidement après leur réception par le viticulteur. Le stockage doit être réalisé à une température de 10-12 °C et en dehors de la présence de produits phytopharmaceutiques. Lors du transport, les diffuseurs ne doivent pas être exposés au soleil.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Pascal Preys, entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur métallique en M, le Tut'M.
[Astuce] « J’ai créé un tuteur s’autoclipsant sur le fil de palissage : le Tut'M »
Pascal Preys, ancien vigneron et entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur en M,…
Les rotors à axe horizontal et fils sont les plus plébiscités par les viticulteurs pour la tonte sous le rang.
Bien choisir ses tondeuses interceps
Afin de répondre à la demande croissante de tonte du cavaillon de la vigne, les solutions techniques se multiplient. Voici les…
John Deere renouvelles ses tracteurs vignerons et fruitiers.
John Deere - Les tracteurs spécialisés plus puissants et plus confortables
John Deere dévoile la nouvelle génération de tracteurs vignerons et fruitiers. 
Astuces viti-vinicoles : le top 10 de la rédaction
Une bêche roulante, une laveuse de caisses à vendange ou encore une station météo. Voici les dix bricolages viti-vinicoles qui…
L'oïdium se développe de façon sournoise sur les grappes. Une fois installé, il est difficile de s'en défaire, d'où l'importance de prendre en compte la lutte indépendamment de celle du mildiou.
Les bons conseils face à l’oïdium en viticulture
L’oïdium surprend toujours les viticulteurs, au Nord comme au Sud. Voici quelques retours d’expérience pour le gérer au mieux.
Forge Boisnier - L'Emisol XL, le porte-outils bodybuildé toutes options
Connu pour ses porte-outils interceps Emisol, Forge Boisnier en lance une version bodybuildée. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole