Aller au contenu principal

Ils le font en Chine
Une vigne OGM pour plus de resvératrol

Au moment où les bienfaits du vin sur la santé, liés notamment à la présence de resvératrol, dopent la consommation de vin aux Etats-Unis et où le débat sur l’éventuel danger que présentent les plantes génétiquement modifiées bat son plein en France, des chercheurs chinois de l’Université de Yangling  indiquent dans la revue New Scientist datée du 7 janvier, avoir mis au point une vigne OGM ayant une production de resvératrol six fois supérieure à son homologue conventionnel.

Introduction d’un gène de variété chinoise

Pour conférer cette nouvelle qualité à la vigne, les chercheurs chinois ont introduit dans le génome de vitis vinifera un gène issu d’une variété sauvage chinoise, vitis pseudoreticulata. Cette dernière possède une variante inhabituelle du gène codant la production de resvératrol. Selon ces universitaires, le but premier de ces travaux est l’obtention de variétés résistantes aux maladies cryptogamiques puisque le resvératrol joue également un rôle essentiel dans la défense contre ces maladies. Néanmoins, du vin devrait être produit à partir de ces vignes génétiquement modifiées. De nombreuses études médicales ont mis en évidence les effets du resvératrol sur la santé humaine, diminuant notamment  la mortalité par cancer ou par maladies cardio-vasculaires.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
[TAILLE DE LA VIGNE] "Changer de mode de taille lors de la conversion bio nous a permis de stabiliser les rendements"
Julien Cuisset, vigneron au Château Grinou, en Dordogne, est passé à la non-taille palissée afin de ne pas amputer ses rendements.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole