Aller au contenu principal

Europe
Une réforme en douceur

Au terme de négociations difficiles, les ministres de l’agriculture de l’Union européenne sont parvenus à un compromis sur la réforme de l’OCM. L’ étiquetage des vins de table est le seul véritable changement amené par la réforme.

Michel Barnier, ministre de l'Agriculture, lors de sa visite au salon du Sitevi, avait affirmé qu'il afficherait la plus grande fermeté au cours des négociations de l'OCM. La promesse a été tenue.
Michel Barnier, ministre de l'Agriculture, lors de sa visite au salon du Sitevi, avait affirmé qu'il afficherait la plus grande fermeté au cours des négociations de l'OCM. La promesse a été tenue.
© M. Ivaldi
« Le ministre a sauvé les meubles ». C'est en ces termes que résume Denis Verdier, président de la Confédération des coopératives viticoles françaises, le compromis signé entre les ministres de l'Union européenne. La réforme de l'OCM, que la Commission européenne souhaitait très libérale, sera finalement « une période de transition » sans changement fondamental, mis à part l'étiquetage du millésime et du cépage sur les vins de table.
Inquiétudes pour les vins de pays

Cette mesure modifiera certainement en profondeur le marché européen. Elle a certainement de quoi réjouir les producteurs espagnols qui commercialisent quelques 27,5 millions d'hl de vin de table. Mais, la France, qui a misé sur les vins de pays depuis 40 ans, doit s'attendre à quelques changements. La Confédération française des vins de pays (CFVP) déplore la décision. « L'étiquetage des vins de table aura un impact catastrophique sur les vins de pays qui ont développé le concept du cépage. Elle risque aussi d'engendrer une plus grande confusion pour les consommateurs » indique la CFVP. Il est ainsi fort probable que certains vins de pays, au lieu de se plier aux contraintes d'une procédure d'IGP, choisissent la simplicité en se classant en vin de table. Le segment des vins de pays risque ainsi de souffrir de défection et ses performances commerciales se voir remises en cause. Le compromis prévoit également une procédure de certification, de contrôle et de traçabilité. « Cette procédure sera définie entre chaque Etat. Elle doit permettre de déterminer un équilibre entre compétitivité du produit et qualité » indique le ministère de l'Agriculture. Le vin de pays vignoble de France pourrait être le modèle sur lequel s'appuiera la réflexion pour établir la procédure. Cette procédure comportera-t-elle des rendements limites ? Rien dans le compromis n'oblige, mais rien ne l'empêche non plus.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole