Aller au contenu principal

Une OCM qui fait l’unanimité

Hervé Durand, directeur général adjoint de la DGPE, a salué la réussite de l'OCM Vin lors du congrès de la Cnaoc.
© X. Delbecque

Le congrès de la Cnaoc (Confédération nationale des producteurs de vin et eaux-de-vie de vin à AOC), qui s’est déroulé à Cognac en avril dernier, a été l’occasion pour la filière de rappeler aux institutions son attachement à l’OCM viticole. Rudy Van der Stappen, chef adjoint de l’unité vin à la commission européenne, a lui aussi reconnu l’intérêt d’un tel système. « Le bilan est positif, a-t-il déclaré. Nous avons conscience de l’importance du système d’enveloppe par État, mais il est trop tôt pour avoir une idée de ce qui se passera après 2018. » Hervé Durand, directeur général adjoint de la DGPE (Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises), a précisé que dans ce contexte concurrentiel, une nouvelle bataille s’annonce.

Un sentiment partagé par nos voisins

« Pour l’OCM de 2008, les négociations avaient commencé plus de deux ans avant », a prévenu Jérôme Despey, président du conseil spécialisé vin de FranceAgriMer, présent dans la salle. Riccardo Ricco Curbastro, ancien président d’Efow, a quant à lui partagé le point de vue des Italiens. « Nous sommes contents de cette OCM et ne voulons pas en changer », a-t-il déclaré après avoir précisé que France et Italie doivent regarder dans la même direction pour affronter un monde globalisé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Recevoir une retraite de chef d'exploitation tout en continuant de diriger son entreprise viticole est possible dans le cadre d'une Société par actions simplifiée (SAS).  © P. Cronenberger
Cumuler retraite et direction de son exploitation
La Société par actions simplifiée (SAS) permet de continuer à diriger son entreprise viticole tout en recevant une retraite de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole