Aller au contenu principal

Sud-Ouest
Une convention entre les interprofessions cadurciennes et du Sud-OUest

Aujourd'hui, 31 janvier, les deux interprofessions signeront une convention, scellant pour trois ans un avenir commun.

L'interprofession cadurcienne se rapproche de l'interprofession des vins du sud-ouest : un premier pas vers la naissance d'une grande interprofession.
L'interprofession cadurcienne se rapproche de l'interprofession des vins du sud-ouest : un premier pas vers la naissance d'une grande interprofession.
© Cahors
L'interprofession de Cahors et l'interprofesion des vins du Sud-Ouest (IVSO, qui rassemblent les vins AOC et IGP du Sud-Ouest) ont rendez-vous à 17 heures, le 31 janvier, pour signer, en présence du préfet de région et du vice-président de la région, Vincent Labarthe, une convention destinée à définir leur rapprochement. Si on ne peut parler de fusion, l'esprit d'une grande interprofession des vins du Sud-Ouest est bien présent. Le rapprochement est choisi avec une période d'essai : la convention signée est prévue sur trois ans. Cahors reversera 1,10 euros de cotisations, soit le même montant que les autres vignobles du Sud-Ouest. Des représentants du vignoble cadurcien intègreront toutes les instances décisionnelles du l'IVSO : conseil d'administration, comités spécialisés... "Il s'agit de bâtir un front unique pour se rassembler" a commenté Paul Fabre, directeur de l'IVSO. Reste une question en suspend : comment s'intègrera cahors dans la segmentation des vins du Sud-Ouest ?Une étude va être lancée prochainement. Réponse attendue pour l'automne 2013.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole