Aller au contenu principal

Economie
Une année de transition

Alors que le marché est très tendu, des signes positifs apparaissent. La campagne marquerait-elle la fin de la traversée du désert ?

La première partie de la campagne 2009-2010 est marquée par des reards sur les volumes et un maintien, voire une baisse des prix.
La première partie de la campagne 2009-2010 est marquée par des reards sur les volumes et un maintien, voire une baisse des prix.
© Anaka

Alors que le secteur laitier mobilise l'attention politique, la viticulture reste discrète. Pourtant, la situation économique est préoccupante pour ne pas dire dramatique. La crise est toujours là : retards sur les volumes vendus et prix en berne forment un paysage économique bien morose. « Les opérateurs ne parviennent pas à sortir de la crise. Le moral n'y est pas » déplore Michel-Laurent Pinat, directeur général de l'Association française des Embouteilleurs Distributeurs de Vins et Spiritueux.

Ansi, les derniers chiffres du Conseil spécialisé vin de France Agri Mer à la mi-mars dressent un constat global de mollesse des marchés. Les volumes de vins rouges de France (sans indication géographique) sont en recul de 31% par rapport à la moyenne quinquennale. En blanc, le recul est de 17%. Côté prix, si les couleurs rouges et rosés atteignent les 3,66 euros/hl en hausse de 7% à la mi-mars, les blancs chutent de 18% à 4,24 euros/hl en moyenne. La situation des indications géographiques protégées n'est guère plus reluisante. Si les volumes écoulés sont supérieurs à la moyenne quinquennale, les prix ne décollent pas. En rouges et rosés, ils avoisinent en moyenne les 54 euros/hl, en blanc les cours se situent à 83 euros/hl.

Parfois, la situation est quasi ubuesque tant les écarts de prix entre vins sans indication géographique et vins à indications sont resserrés. « Les cours des vins de table rouges oscillent entre 47 et 50 euros/hl quand l'appellation corbières tourne autour de 50/55 euros/hl » indique Michel Servage, président de la Confédération française des vins de pays. Ce constat est repris par Jérôme Despey, président de Conseil spécialisé vin de France Agri Mer. « Les vins sans indications géographiques de cépage merlot tournent autour de 49 euros/hl quand l'IGP est à 53 euros/hl. Les prix des vins sans indication géographique  ont effectué un bon par rapport à 2008/2009 tandis que les IGP restent à bas prix » constate-t-il.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le réglage de la profondeur de travail et le centrage sont déterminants pour optimiser le désherbage mécanique. © IFV
Les clés pour réussir le désherbage mécanique en vigne
Adopter le désherbage mécanique du cavaillon est beaucoup plus qu’une simple substitution de technique. Il s’agit d’élaborer une…
Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole