Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un tracteur autonome viticole

À l’occasion du World Ag Expo 2018, New Holland a présenté le T4.110 F NHDrive, une version de tracteur spécialisé autonome.

À l’occasion du World Ag Expo 2018, salon agricole en plein air à Tulare en Californie, New Holland a dévoilé une nouvelle déclinaison de son tracteur autonome NHDrive. Cette fois-ci, il s’agit d’un tracteur spécialisé T4.110 F, qui devrait être testé sur le domaine E. & J. Gallo Winery (Modesto, Californie). Le concept de tracteur autonome avait déjà été présenté sur des tracteurs de grandes cultures New Holland en août 2016 à l’occasion du Farm Progress Show (Iowa, États-Unis) et en Europe au Sima à Paris en février 2017.

Le T4.110 F NHDrive y exercera toutes sortes de travaux liés à la vigne. Il intégrera toutes les technologies d’automatisation commercialisées par New Holland, comme le demi-tour automatique en bout de rang IntelliTurn (piloté par GPS) et testera toute une batterie d’autres capteurs. Dans une contrainte d’intégration dans le gabarit du tracteur, ces derniers auront pour vocation de percevoir l’environnement autour du tracteur, et notamment les personnes qui gravitent dans la parcelle, pour offrir la solution la plus sécuritaire et la plus autonome possible.

Des équipements de sécurité pour remplacer la vigilence humaine

À terme, deux types d’utilisations sont envisagés : une autonomie supervisée, avec un opérateur (y compris au volant d’une autre machine) dans la même parcelle que le tracteur autonome, ou une autonomie totale, le tracteur assurant l’intégralité de la tâche et s’arrêtant une fois celle-ci réalisée, en attendant qu’un opérateur conduise l’engin dans une autre parcelle ou le ramène au hangar. Dans ce dernier contexte, il est impératif d’avoir une batterie de capteurs de sécurité. Radar, lidar (télédétection par laser), caméras 2D et 3D, détecteurs de métaux figurent parmi ceux à tester pour sécuriser le tracteur, les outils attelés, mais aussi les cultures et les personnes qui pourraient graviter autour. En cas d’alerte, le tracteur s’arrête, envoie un message sur l’interface graphique (ordinateur, tablette, smartphone) du viticulteur, qui indiquera la marche à suivre, soit en s’aidant des capteurs embarqués (caméras notamment) soit en se rendant sur place.

Le tracteur pourrait cependant faire état d’un minimum d’initiative en reprenant le travail, une fois le danger (opérateur, autre machine circulant dans la parcelle) écarté.

Un drone pour gérer la qualité du travail

Autre point à considérer : la qualité du travail effectué. Si le tracteur autonome permet de se passer d’un conducteur, il doit aussi pouvoir surveiller le travail effectué. C’est pourquoi d’autres capteurs sont également à tester : les premières innovations sur ce sujet (en travail du sol), commencent à être dévoilées outre-Atlantique. Président de la marque Case IH (même groupe que New Holland), Andreas Klauser prévoit notamment de connecter au tracteur un drone qui analyserait le travail à effectuer en amont du tracteur. Convaincu et optimiste, il envisage la sortie commerciale des premiers tracteurs autonomes aux États-Unis d’ici trois ans.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole