Aller au contenu principal

Un simulateur pour chiffrer l’impact d’un changement de pratique

Au domaine de la Treille, dans le Maine et Loire, Thibault Henrion s’est appuyé sur le simulateur technico-économique développé par sa chambre d’agriculture pour changer ses pratiques et franchir le cap du bio.

Thibaut Henrion (à gauche) vigneron au domaine de la Treille ne prend plus de décisions d'investissement sans utiliser le simulateur économique développé par Guillaume Gastaldi (à droite), ingénieur Dephy à la chambre d'agriculture de Maine-et-Loire © J.Gravé
Thibaut Henrion (à gauche) vigneron au domaine de la Treille ne prend plus de décisions d'investissement sans utiliser le simulateur économique développé par Guillaume Gastaldi (à droite), ingénieur Dephy à la chambre d'agriculture de Maine-et-Loire
© J.Gravé

C’est lors d’une formation « bas intrants » dispensée par la chambre d’agriculture de Maine-et-Loire début 2017 que Thibault Henrion, vigneron, découvre l’existence du simulateur. « J’avais fait un test de désherbage mécanique sur une de mes parcelles, mais je n’étais pas sûr de ce que cela allait me coûter de le généraliser sur mes 43 hectares de vignes », raconte-t-il. Installé en 2014 hors cadre familial, et après deux années de gel, il n’a d’autres choix que de calculer minutieusement ce que ses décisions techniques impliquent sur son bilan comptable. C’est alors que Guillaume Gastaldi, alors animateur d’un des réseaux Dephy de Maine-et-Loire, lui propose de se soumettre au simulateur développé en collaboration avec les conseillers d’entreprise de la chambre d’agriculture avant de prendre une décision.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
La société S.Delafont Barrels commercialise des fûts inox de 320 l à 1650€ HT. Il est possible de financer pour partie l'achat de ces contenants via la subvention "innovation" de FranceAgriMer © J. Gravé
Les fûts se mettent à l'inox
La société gardoise S. Delafont Barrels conçoit et commercialise des fûts de 320 litres en acier inoxydable. Favorisant la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole