Aller au contenu principal

ILS LE FONT EN AUSTRALIE
Un régulateur de croissance pour contrôler la maturité des baies

L’APPLICATION DE RÉGULATEURS
DE CROISSANCE SUR LES BAIES permettrait de retarder leur maturation mais aussi favoriserait
le synchronisme de mûrissement des baies sur un même cep.
L’APPLICATION DE RÉGULATEURS
DE CROISSANCE SUR LES BAIES permettrait de retarder leur maturation mais aussi favoriserait
le synchronisme de mûrissement des baies sur un même cep.
© P. Cronenberger

Des chercheurs du CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation) ont montré que l’application à la prévéraison de certains régulateurs de croissance en l’occurrence le NAA (acide 1-naphthaleneacetic) pouvait retarder la maturation des baies, ce qui devrait permettre d’allonger la période des vendanges et d’obtenir ainsi une maturation optimale. Un des objectifs de ces recherches en effet, est de contrebalancer les conséquences du réchauffement climatique, qui depuis dix ans environ, entraîne une avancée sensible des dates de vendanges et une compression de cette période de vendanges liée au fait que beaucoup de cépages arrivent à maturité en même temps. Ce qui pose d’énormes difficultés logistiques aux exploitations viticoles. !

Retarder de deux semaines les vendanges sans altérer les qualités organoleptiques du vin ”

Christopher Davies et son équipe ont effectivement montré qu’un traitement au NAA retardait la maturation par la mesure de l’accumulation des sucres et des anthocyanes dans la baie et que ces mêmes traitements favorisaient de manière très nette le synchronisme de mûrissement dans toutes les baies, qui est jusqu’ici loin d’être acquis. Ce qui pourrait faciliter le choix de la date de vendange. “ Pour l’heure, ces recherches n’en sont encore qu’à un stade expérimental, souligne Christopher Davies. Mais ce qui semble très intéressant est le fait que l’on puisse retarder de deux semaines les vendanges sans altérer les qualités organoleptiques du vin comme l’ont montré les analyses sensorielles que nous avons effectuées. ”

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole