Aller au contenu principal
Font Size

Santé
Un projet d’étiquetage sur les unités d’alcool

Le projet de loi quinquennal de santé publique, suite au Plan cancer, prévoit l’affichage du nombre d’unités d’alcool sur les bouteilles.

Le projet de loi quinquennal de santé publique devrait décliner l'une des propositions émises dans le plan cancer à savoir l'affichage sur les bouteilles d'un nombre d'unités d'alcool qu'elles contiennent. Une proposition qui met en colère la filière. « Si cela continue, nous serons dans l'obligation de ne vendre que des magnums tant  la taille de l'étiquette va grossir », indique l'Afed (Association française des embouteilleurs-distributeurs). Outre la place sur l'étiquette, se pose la question de la définition d'une unité d'alcool. « En France, cela correspond à 10g d'alcool/l mais dans d'autres pays, cela représenterait 14g, voire 8g », indique Marie-Christine Tarby, présidente de Vin et Société qui se demande également à quoi va pouvoir servir cet étiquetage que le consommateur risque en plus de ne pas comprendre. « Cela pourrait même inciter certains jeunes à choisir la bouteille affichant le plus grand nombre d'unités. Mieux vaudrait travailler autrement pour lutter contre l'alcoolisme » poursuit Marie-Christine Tarby. Cette dernière indique que des discussions sont prévues avec le ministère de la Santé afin « d'évaluer et d'apprécier l'efficacité de cette mesure ». Et d'ajouter : « IL est clair que la filière refuse cet étiquetage  mais par rapport à ce qui a été annoncé dans le plan cancer comme la taxation au degré, nous pouvons nous estimer heureux que seule, cette mesure ait été retenue et soit aujourd'hui sur la table des discussions ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole