Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un OAD pour le renouvellement du vignoble

Qu’est ce que c’est ?

Aujourd’hui, plus de la moitié des pieds produits par les pépiniéristes bourguignons sont vendus pour de la complantation. Pourtant, le retour sur investissement peut être long et la reprise en production optimale est estimée à neuf ans, selon les chiffres du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB). En conséquence, l’interprofession bourguignonne développe un outil d’aide à la décision (OAD) pour guider les vignerons dans leurs choix technico-économiques, en les orientant vers la complantation ou la replantation de parcelles.

Comment fonctionne l’outil ?

L’OAD se présente sous la forme d’un questionnaire simple et rapide à remplir. Après quelques questions sur l’appellation concernée, la surface et la densité de plantation, l’outil a besoin de connaître le taux de mortalité et le taux de complantation annuels moyens. En ce qui concerne l’âge de production moyen des complants ou le rendement maximal de la parcelle, le vigneron peut utiliser ses propres données ou se baser sur les moyennes estimées par le BIVB. À ce stade, le producteur peut déjà avoir une idée de la baisse de rendement sur sa parcelle, en intégrant les complants. Le volet économique, qui compte entre autres le prix de vente moyen par pièce et le pourcentage annuel d’augmentation, va ensuite permettre d’établir la rentabilité des deux scénarii : complantation ou replantation.

À quel stade de développement en est-on aujourd’hui ?

L’OAD est aujourd’hui en phase de validation. Il reste à acquérir suffisamment de données réelles sur le terrain pour finaliser l’outil et le mettre à la disposition des vignerons bourguignons. Mais à l’heure où le dépérissement fait figure d’enjeu prioritaire pour la filière, de telles initiatives pourraient prochainement voir le jour au sein d’autres bassins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
De l’expérimental à la cuvée sur-mesure
En Champagne, Julien Launois a commencé par tester l’impact des différentes chauffes d’un fût sur ses vins. Puis, celui de la…
Avec sa benne et son blocage de différentiel, le Jobber EV5 peut répondre aux attentes de certains viticulteurs. © Deltamics
Le courant passe pour les quads et les SSV
L’offre en quad et SSV électriques est encore très restreinte. Mais de nouveaux modèles, plus adaptés à la viticulture, sont…
Thomas Gomes (à droite) et Guillaume Clemenceau ont commencé par travailler la syrah sur une parcelle de Maury, avant de décider de planter ce cépage sur leurs domaines respectifs situés dans le vignoble de Bordeaux. © J. Gravé
La syrah fait de nouveaux adeptes dans les vignes
Avec le réchauffement climatique, de plus en plus de vignerons cherchent des solutions dans l’encépagement. Expérimenter la syrah…
Vignette
« Nous avons monté un Speedway sans hydraulique »
Vignerons dans le Vendômois, Florent et Charles Jumert travaillent le sol sous le rang avec un intercep Belhomme, sur lequel ils…
L’électricité, moteur de la traction
La traction est certainement la fonction la plus difficile à électriser sur une exploitation, tant elle peut être exigeante en…
La cave de Saint-Pourçain lance la 33e édition de sa cuvée La Ficelle
Malgré des volumes en forte baisse pour cause de sécheresse, la cave de Saint-Pourçain a choisi de préserver les volumes de sa…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole