Aller au contenu principal

Réglementation
Un nouvel arrêté au 1er janvier 2014 concernant le risque flavescence pour les plants

La notion de risque lié à l’intensité de la présence de la flavescence dans les 500 mètres autour de la parcelle de vigne mère est cruciale, notamment pour les pépiniéristes.
La notion de risque lié à l’intensité de la présence de la flavescence dans les 500 mètres autour de la parcelle de vigne mère est cruciale, notamment pour les pépiniéristes.
© J.-C. Gutner

“ Le projet d’arrêté adopté par FranceAgriMer, qui devrait s’appliquer au 1er janvier 2014, introduit une nouvelle notion, celle de l’évaluation du risque de contamination du matériel de multiplication. C’est ce risque qui déterminera l’usage ou non du traitement à l’eau chaude ”, explique Jacques Grosman, expert national vigne à la DGAL. Désormais, sera donc analysé le risque lié à l’intensité de la présence de la flavescence dans les 500 mètres autour de la parcelle de vigne mère, y compris, si un arrêté départemental l’exige, à l’extérieur des périmètres de lutte. Cette notion de risque est cruciale, notamment pour les pépiniéristes. En effet, le premier projet d’arrêté prévoyait un traitement systématique des plants à l’eau chaude. “ Ce futur arrêté est le fruit de la concertation. Ce facteur d’analyse de risque est important car il permettra d’associer toute la filière concernant la décision d’avoir recours aux traitements à l’eau chaude ”, se satisfait David Amblevert, président de la Fédération française de la pépinière viticole.


Vers un cahier des charges plantation


Celui-ci ne manque pas de rappeler que les pépiniéristes souhaiteraient que soit revu le couple durée/température obligatoire (soit 50 °C pendant 45 minutes). D’après de récentes expérimentations menées par l’IFV, ce traitement peut être dommageable pour la qualité des plants. “ Si certaines précautions ne sont pas prises, le traitement à l’eau chaude hypothèque la reprise des plants ”, rappelle David Amblevert. “ Il faut avoir de bonnes pratiques de plantation ”, assure, quant à lui, Jacques Grosman. Des progrès seraient-ils possibles sur ce dernier point ? Un groupe de travail doit réunir les vignerons et les pépiniéristes pour établir un cahier des charges des bonnes pratiques de plantation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Le vin en canette vise le créneau premium
Après le lancement d’un cru du Beaujolais fleurie conditionné en canette en novembre 2020 par Les vins de Vicky, l'entreprise La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole