Aller au contenu principal
Font Size

Réglementation
Un nouvel arrêté au 1er janvier 2014 concernant le risque flavescence pour les plants

La notion de risque lié à l’intensité de la présence de la flavescence dans les 500 mètres autour de la parcelle de vigne mère est cruciale, notamment pour les pépiniéristes.
La notion de risque lié à l’intensité de la présence de la flavescence dans les 500 mètres autour de la parcelle de vigne mère est cruciale, notamment pour les pépiniéristes.
© J.-C. Gutner

“ Le projet d’arrêté adopté par FranceAgriMer, qui devrait s’appliquer au 1er janvier 2014, introduit une nouvelle notion, celle de l’évaluation du risque de contamination du matériel de multiplication. C’est ce risque qui déterminera l’usage ou non du traitement à l’eau chaude ”, explique Jacques Grosman, expert national vigne à la DGAL. Désormais, sera donc analysé le risque lié à l’intensité de la présence de la flavescence dans les 500 mètres autour de la parcelle de vigne mère, y compris, si un arrêté départemental l’exige, à l’extérieur des périmètres de lutte. Cette notion de risque est cruciale, notamment pour les pépiniéristes. En effet, le premier projet d’arrêté prévoyait un traitement systématique des plants à l’eau chaude. “ Ce futur arrêté est le fruit de la concertation. Ce facteur d’analyse de risque est important car il permettra d’associer toute la filière concernant la décision d’avoir recours aux traitements à l’eau chaude ”, se satisfait David Amblevert, président de la Fédération française de la pépinière viticole.


Vers un cahier des charges plantation


Celui-ci ne manque pas de rappeler que les pépiniéristes souhaiteraient que soit revu le couple durée/température obligatoire (soit 50 °C pendant 45 minutes). D’après de récentes expérimentations menées par l’IFV, ce traitement peut être dommageable pour la qualité des plants. “ Si certaines précautions ne sont pas prises, le traitement à l’eau chaude hypothèque la reprise des plants ”, rappelle David Amblevert. “ Il faut avoir de bonnes pratiques de plantation ”, assure, quant à lui, Jacques Grosman. Des progrès seraient-ils possibles sur ce dernier point ? Un groupe de travail doit réunir les vignerons et les pépiniéristes pour établir un cahier des charges des bonnes pratiques de plantation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole