Aller au contenu principal
Font Size

Demain
Un mouton automatique dans les vignes

Le Vitirover, automate pour couper l’herbe dans les vignes, pourrait couvrir environ un hectare. Son prix : entre 3500 et 4000 euros.
Le Vitirover, automate pour couper l’herbe dans les vignes, pourrait couvrir environ un hectare. Son prix : entre 3500 et 4000 euros.
© Xavier David-Beaulieu

Pour contrôler l'enherbement dans les vignes, Xavier David-Beaulieu, viticulteur à Saint-Emilion et directeur technique de la société Shakticom spécialisée dans les systèmes de communication sans fil, a mis au point Vitirover. « C'est un petit automate dont la mission est de couper l'herbe dans les vignes. Le concept s'apparente à celui d'un berger avec ses moutons. Pour entretenir une parcelle, plusieurs Vitirovers sont nécessaires pour couvrir toute la surface. Il faut également un « berger », lui-même automate, pour piloter le « troupeau » », explique l'ingénieur. A ce concept novateur se rajoute une deuxième innovation : les automates sont petits, légers et autonomes d'un point de vue énergétique. « Utiliser une machine de cinq tonnes pour entretenir le sol présente de nombreuses contraintes. Les Vitirovers quant à eux travaillent seuls, tout le temps, passent partout, sans contraintes horaires ou météorologiques, sans tasser les sols et surtout de façon écologique », poursuit Xavier David-Beaulieu.

Un concentré de technologies

Le Vitirover est doté de nombreuses technologies dont notamment un système Wi-Fi, un capteur GPS, une batterie d'accumulateurs et des panneaux solaires. « Reste encore à réaliser les essais en plein champ pour vérifier les simulations et les premières estimations », explique l'ingénieur. Seul hic, le coût élevé de l'appareil: environ 50000 euros de financement sont nécessaires pour fabriquer une dizaine de Vitirover et lancer les essais en grandeur réelle prévue pour le mois de mars. L'appel de fonds est lancé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole