Aller au contenu principal

Enjambeurs à quatre roues
Un confort proche de celui des tracteurs puissants

L´hydraulique et l´électronique appliqués aux tracteurs-enjambeurs contribuent à améliorer le confort et les performances.


Les tracteurs-enjambeurs à quatre roues, égales ou inégales, disposent majoritairement de la motricité aux quatre roues, pour répondre, entre autres, à l´augmentation de la puissance des moteurs.
La transmission hydrostatique est présente sur tous les nouveaux modèles mis sur le marché, ce qui améliore le confort de travail et les performances. Selon Michel Morel, ingénieur en application chez Tecnoma, « la gestion électronique des transmissions hydrostatiques offre une conduite Automotive. La vitesse d´avancement est gérée par le levier de commande de la transmission et la pédale d´accélérateur permet de piloter le régime du moteur thermique. Ainsi, le conducteur dispose des capacités maximale du tracteur, sans faire fonctionner le moteur au régime maximal qui engendre de la consommation de carburant et du bruit. L´hydrostatique offre une vitesse de déplacement précise qui s´avère importante pour certaines applications comme la pulvérisation ».
La maîtrise de la direction sur les roues avant a permis de développer des tracteurs-enjambeurs à voie variable de façon à s´adapter aux différentes largeurs de plantation. ©Tecnoma

Pilotage du bout des doigts
Pour l´entraînement des outils, l´hydraulique est également mis à contribution sur la plupart des modèles. Cette solution facilite l´attelage d´un grand nombre d´outils en différents points sur le châssis : avant, arrière, latéralement.
En cabine, le confort est aussi en évolution. Le niveau sonore est réduit avec une meilleure isolation des postes de conduite. En comparaison des tracteurs de forte puissance, il manque la suspension des cabines et des essieux. « Pour ces derniers, il est nécessaire de maîtriser le contrôle de la profondeur de travail des outils. Sinon, le conducteur commande les différents outils attelés à l´avant, à l´arrière ou latéralement, par des leviers multifonctions. Des contacteurs peuvent piloter plusieurs prises d´huile placées à différents points de l´enjambeur, selon la programmation. Enfin, la visibilité est aussi améliorée avec des postes de conduite placés de façon optimale, par exemple latéralement, pour une meilleure surveillance des outils et du travail », souligne Michel Morel.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole