Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Formation
Un certificat de spécialisation en viticulture biologique à Amboise

Le lycée viticole d’Amboise propose désormais un certificat de spécialisation en viticulture biologique. Un engagement lié au « boom » des surfaces consacrées à ce type de viticulture en Val de Loire.

Devant l'intérêt des vignerons du Val de Loire pour la viticulture biologique, le lycée viticole d'Amboise leur propose désormais un certificat de spécialisation dans ce type de production
Devant l'intérêt des vignerons du Val de Loire pour la viticulture biologique, le lycée viticole d'Amboise leur propose désormais un certificat de spécialisation dans ce type de production
© lycée viticole d'Amboise

Selon l’agence Bio Centre, sur les 22 000 ha de vignes cultivées dans la région en 2011, 9,5% était consacré  à la viticulture biologique (surface répartie entre l’Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher), avec une augmentation de 19 % des surfaces en bio entre 2010 et 2011. Cela valait bien, estime le lycée viticole d’Amboise, à un engagement de sa part dans un projet de formation en viticulture biologique. Le certificat de spécialisation qu’il propose intitulé « conduite de la production viticole en agriculture biologique - commercialisation et transformation - est une formation pratique permettant à des exploitants, des ouvriers viticoles ou des personnes ayant un minimum de connaissances dans ce secteur d’acquérir des compétences ou de se spécialiser en viticulture biologique ; tout en développant analyse, esprit critique et  réflexion sur la faisabilité d’une logique de production différente.

Cette formation en phase avec les réalités du terrain se fera avec l’appui de partenaires : GABBTO, GABLEC, Chambres d’Agriculture d’Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher, … et en collaboration avec des vignerons bio de Touraine, indique le lycée.


Dans cette formation de 600 heures en centre auxquelles s’ajoutent 420 heures de stage en entreprise (soit 12 semaines), réparties entre octobre 2014 et mai 2015, les stagiaires seront amenés à travailler sur la « Réglementation de la filière biologique et sur les outils de diagnostic nécessaires à la conversion en bio ». Ce module, ponctué de visites d’exploitations viticoles en culture biologique, permettra d’acquérir les bases indispensables à un éventuel projet d’installation ou de reconversion. Mais c’est majoritairement sur la partie « Pratiques viticoles et œnologiques » qu’insistera cette formation avec un module de 300 heures consacré aux « Techniques de production viticole en agriculture biologique » et un module de 120 heures sur la « Vinification ». Enfin, un module sera consacré à la « Commercialisation spécifique des produits bio ». A noter que le Domaine de La Gabillière (exploitation et lieu d’expérimentation du Lycée Viticole d’Amboise) sera un lieu privilégié des apprentissages au travers du suivi d’une parcelle convertie en viticulture biologique.

 

Cette formation modularisée permettra à un stagiaire, sous réserve de financement, de participer à tout ou partie du programme. Il est ainsi tout à fait envisageable de ne suivre qu’un ou deux modules de ce CS.

Courriel : formation-pro-continue.amboise@educagri.fr - Site : http://eplac.ackwa.fr/lpa-amboise/presentation.html

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
Première réunion de famille réussie pour les vignobles volcaniques
Jeudi 30 janvier 2020 avait lieu la première édition de Vinora, le salon international des vins volcaniques. Une trentaine de…
Wine Paris et Vinexpo Paris estiment avoir tenu leur « Paris »
Avec 29 280 visiteurs sur trois jours, dont 1/3 d’internationaux, Wine Paris et Vinexpo Paris estiment atteindre leur objectif,…
Les drones en viticultures sont principalement utilisés pour réaliser des cartographies montrant l'indice de végétation NDVI des parcelles. © BIVB
Zoom sur les capteurs de végétation
La viticulture de précision est rendue possible par le développement des capteurs. Voici un point sur leur mode de fonctionnement…
Variété résistante : son nom est UD-31.125
La France bute toujours sur le nom des variétés résistantes faisant référence à un cépage connu, surtout lorsqu’il est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole