Aller au contenu principal
Font Size

Vins IG et sans IG
Trois questions à Jean-Luc Dairien

" Penser la segmentation dans un rapport gagnant/gagnant ", c'est ce qui permettra, selon Jean-Luc Dairien, directeur de l'Inao, de trouver un équilibre entre vins français avec IG, indication géographique, ou sans IG.

© Paysan du Midi

La gestion des autorisations de plantation va être au centre des débats du plan stratégique de la filière voulue par le ministre de l’Agriculture. Directeur général de l’Inao,
Jean-Luc Dairien insiste sur l’équilibre à trouver entre les IG et les vins sans IG.


Comment doit s’organiser la répartition des autorisations de planter entre les IG et les vins sans IG ?


À ce stade, la question ne se pose pas dans ce sens. Il faut d’abord mener une réflexion
stratégique et ensuite adapter les outils, à savoir les autorisations de planter. Que veut faire la filière ?
Elle s’approche de l’heure des choix et a six mois pour se décider, pour être prête au premier janvier 2016 car sinon ce sera l’application pure et simple du droit communautaire. Le sujet n’est pas de savoir qui fera quoi, même si certains veulent en faire une priorité de débat. Nous avons à notre disposition un outil de régulation, il faut étudier comment l’optimiser de façon efficace et transparente. Le dispositif doit être conçu pour qu’il serve à chaque maillon de la filière. Et s’il faut construire un nouveau marché avec les vins sans IG, cela doit être pensé dans un rapport gagnant/gagant, avec les IG.


Certains, comme Jérôme Despey, s’intéressent de près au marquage des autorisations de plantation cédées aux vins sans IG afin d’éviter que les nouvelles plantations ne viennent bousculer le marché des IG. Qu’en pensez-vous ?


C’est une technique qu’il faut expertiser, notamment sous l’angle juridique. Il existe d’autres outils comme les accords pluriannuels ou l’affectation parcellaire.


Qui doit prendre en charge la gouvernance des autorisations de plantation ?

 

Ce n’est pas un problème de répartition entre les structures administratives. L’Inao est en charge de la mise en œuvre de la politique publique des IG.
Les cahiers des charges ont d’abord une vocation économique puisqu’ils transcrivent des objectifs économiques en dispositifs techniques. Ne rentrons pas dans une dichotomie qui opposerait l’économie au suivi technique de la qualité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole