Aller au contenu principal

Santé
TMS la viticulture en première ligne

Les TMS ou troubles musculo-squelettiques affectent de plus en plus de vignerons. La taille en est le principal.

Le poignet, la main, le bras et l’épaule sont sollicités des milliers de fois lors des opérations de taille.
Le poignet, la main, le bras et l’épaule sont sollicités des milliers de fois lors des opérations de taille.
© CCMSA
La viticulture est pour la MSA le secteur qui recense le plus de maladies professionnelles déclarées au titre des TMS. « Ces troubles sont en très forte progression depuis 5 ans (+ 50 % chez les salariés viticoles entre 2001 et 2005) » observe Christophe Bernard, médecin conseiller technique national à la CCMSA, « le syndrome du canal carpien, les tendinites du poignet sont le plus souvent identifiés. Les problèmes de dos viennent en seconde position» poursuit-il. La taille qui est une opération répétitive réalisée en conditions hivernales apparaît de ce point de vue comme une opération très délicate : « le poignet, la main, le bras et l’épaule sont sollicités des milliers de fois à raison de 4 à 10 coups de sécateurs par pied et cela pendant des semaines » ajoute Christophe Bernard. Résultat, des douleurs et des inflammations qui sont la conséquence de tendinites, surviennent fréquemment.

Entretien du matériel, préparation du personnel

En matière de prévention, la MSA insiste, au-delà du choix et de l’entretien du matériel qui sont essentiels, sur les méthodes et l’organisation du travail. « On recommande un bon entretien des sécateurs, l’ouvrier doit avoir bien en main son outil et il est conseillé d’affiler les sécateurs en bout de rang ou au moins une fois par heure, ce qui permet de réaliser des pauses régulières et de relâcher les muscles » explique Rachel Barbet Detraye, ingénieur prévention à la CCMSA. Parmi les autres recommandations, on citera notamment le port de vêtements adaptés aux conditions climatiques, une bonne alimentation ainsi qu’une hydratation régulière. On peut également s’entraîner et chauffer ses muscles par des exercices de préhension de la main sur une balle de caoutchouc par exemple. Pour ce qui est de la posture, comme pour le reste, pas de recette, « il faut choisir celle qui convient le mieux  dans laquelle on se sent bien et qui ne provoque pas de contraintes gestuelles ou posturales pouvant induire des TMS » conclue Rachel Barbet Detraye.

Isabelle Montigaud
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
[TAILLE DE LA VIGNE] "Changer de mode de taille lors de la conversion bio nous a permis de stabiliser les rendements"
Julien Cuisset, vigneron au Château Grinou, en Dordogne, est passé à la non-taille palissée afin de ne pas amputer ses rendements.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole