Aller au contenu principal

Ils le font en Nouvelle Zélande
Sélectionner des levures « maori »

Légende : Les levures indigènes, étudiées dans un vin en fermentation du domaine Kumeu river, dérivent pour certaines d’entre elles de levures peuplant le sol, l’écorce et les fleurs aux environs du vignoble.
Légende : Les levures indigènes, étudiées dans un vin en fermentation du domaine Kumeu river, dérivent pour certaines d’entre elles de levures peuplant le sol, l’écorce et les fleurs aux environs du vignoble.
© NZWC

Des chercheurs de l'université d'Auckland en Nouvelle-Zélande planche à la sélection de levures 100% « maori ». En étudiant les populations de levures d'un vin en fermentation provenant du domaine Kumeu River, un des domaines néo-zélandais à employer uniquement la méthode des fermentations spontanées, les chercheurs ont fait une découverte. « Nous avons décelé une centaine de souches de levures distinctes des Saccharomyces cerevisiae trouvées ailleurs dans le monde », explique le docteur Mat Goddard. Et l'équipe de chercheurs s'est attelée à découvrir d'où pouvait provenir ces levures. Des analyses génétiques ont permis de définir six groupes différents parmi les souches isolées. « Aucun de ces groupes ne provient de souche commerciale et nous n'avons détecté aucune levure S. cerevisiae avant les vendanges. Les levures indigènes de Kumeu river proviennent donc d'une autre origine », explique le docteur.

Des levures de la nature

Des prélèvements dans la nature ont permis d'élucider le mystère. « Certaines des levures retrouvées dans les ferments de Kumeu river dérivent de levures peuplant le sol, l'écorce et les fleurs aux environs du vignoble. Et ce sont probablement les abeilles qui ont contribué à leur dissémination ». Un autre sous-groupe de levures impliquées dans le ferment s'est révélé très proche des levures trouvées dans le bois de barriques importées de France. « L'homme aurait donc un rôle un peu similaire aux abeilles », constate le docteur Mat Goddard. Les chercheurs veulent maintenant sélectionner plus spécifiquement les levures provenant de la nature néo-zélandaise. « De plus amples recherches pourront déterminer la contribution de ces levures dans le vin. Et plutôt que d'utiliser les levures commerciales venues d'ailleurs, elles pourraient peut-être contribuer plus fortement à l'identité des vins néo-zélandais », espère Mat Goddard.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole