Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Auvergne-Rhône-Alpes
[Salon de l’agriculture] Vignerons coopérateurs et indépendants se relaient pour tenir le stand de l’AOC saint-pourçain

Pour faire découvrir l’AOC saint-pourçain aux visiteurs, la tenue du stand du syndicat est assurée la moitié de la semaine par les coopérateurs de la cave de l’Union des vignerons de Saint-Pourçain, puis par un vigneron indépendant le reste de la semaine.

Les coopérateurs de la cave de Saint-Pourçain tiennent le stand du syndicat la première partie de la semaine.
© J.GRAVÉ

Poussez les portes du Hall 3 dédié aux « produits et saveurs de France » et vous atterrirez tout droit en région Auvergne-Rhône-Alpes ! Immédiatement sur la gauche, le syndicat de l’AOC saint-pourçain partage son stand avec un producteur d’IGP bœuf charolais du bourbonnais et de charcuterie. « On fait une offre pour une assiette de charcuterie à 10€, un verre de saint-pourçain à 2,50 € », lance Quentin Billaud, vigneron coopérateur à la cave de Saint-Pourçain. Avec un collègue, il tient le stand du syndicat de l’appellation du lundi au mercredi, alors que deux autres adhérents de la coopérative ont assuré la permanence durant le weekend. « À partir de jeudi, c’est un vigneron indépendant qui prend le relais jusqu’à dimanche », explique-t-il. Une façon pour le syndicat qui participe au salon « depuis très longtemps » de mettre en avant les différents producteurs de son territoire, à part égale.

Fournisseurs du restaurant de la région Auvergne-Rhône-Alpes

« On n’est pas une appellation très connue, le salon de l’agriculture est une bonne vitrine », témoigne Quentin Billaud. Et à la cave de l’Union des vignerons de Saint-Pourçain, la coutume veut que ce soient les adhérents qui assurent la représentation de la structure dans les salons. « Les vins ne sont pas vinifiés chez nous mais on est une petite structure et c’est aussi notre rôle de les vendre », affirme le viticulteur. Bien mise en avant sur le stand, la cuvée La Ficelle 2019 interpelle les visiteurs. « On a aussi pas mal de gens qui viennent nous voir car ils ont bu nos vins le midi au restaurant de la région et ils veulent repartir avec une bouteille », s’amuse le coopérateur qui livre près de 80 bouteilles par jour au restaurateur. Dès jeudi, le restaurant régional changera sa carte puisque ce sont les vins d’un indépendant qui seront à déguster. Quant aux autres appellations de vins de la région, elles sont à découvrir à l’œnothèque située sur le stand de la région. Des dégustations y sont animées par des vignerons de chaque appellation tous les jours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

[Coronavirus] Quelles sont les mesures de confinement à respecter dans le monde viticole ?
Le Président de la République a appelé tous les Français à rester confinés chez eux pour endiguer l’épidémie de Covid-19. Pour…
[Coronavirus] Dois-je fermer mon caveau de dégustation ?
(Mis à jour le 17 mars) La posture a adopter sur le caveau de vente est floue. L'administration estime qu'il peut être ouvert,…
Pour Hubert Gerber, viticulteur en Alsace, les avantages de la viticulture de conservation des sols sont nombreux. © X. Delbecque
Retour sur 10 ans de non-labour
Dans le Bas-Rhin, Hubert Gerber conduit ses vignes en semis direct et en non-labour. C’est pour lui moins de travail et la…
[Covid-19] La MSA rappelle les mesures sanitaires pour pouvoir travailler dans l’agriculture en se protégeant contre le coronavirus

Si le ministre de l'agriculture appelle les citoyens à venir travailler dans les champs malgré le confinement, ce n'est pas…

[Covid-19] Un vigneron élabore du gel hydroalcoolique à partir de ses eaux-de-vie
Face à la pénurie de gel hydroalcoolique utilisé pour limiter l'expansion du coronavirus, Mark Karazs, propriétaire du domaine…
Bernard Farges, président de la Cnaoc
[Covid-19] Bernard Farges, président de la Cnaoc : "Il est urgent de faire circuler l'argent"
Pour la Cnaoc, face à l'impact économique du Coronavirus, l’urgence c’est la trésorerie des acteurs de la filière viticole, afin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole