Aller au contenu principal

TENDANCE
Robert et Marcel : la nouvelle identité de la cave de Saumur

La cave des vignerons de Saumur fait le pari de l’audace en optant pour une nouvelle identité loin des codes traditionnels : Robert et Marcel, en référence aux fondateurs de la coopérative.

Les prénoms Robert et Marcel n’ont pas été choisis au hasard mais en hommage à deux personnages emblématiques 
de la cave.
Les prénoms Robert et Marcel n’ont pas été choisis au hasard mais en hommage à deux personnages emblématiques
de la cave.
© Cave de Saumur.

“ Robert et Marcel, vignerons united depuis 1957 ” : telle est la nouvelle dénomination commerciale de la cave des vignerons de Saumur (1 800 hectares, 150 adhérents), mise au point par l’agence de conseil en marketing Sowine, qui entend ainsi surfer sur la réussite enregistrée par les marques tendances à deux prénoms comme Michel et Augustin ou encore Ben et Jerry. Deux prénoms qui n’ont pas été choisis au hasard mais en hommage à Robert et Marcel Neau, personnages emblématiques de la cave. La marque Robert et Marcel bénéficie d’une identité visuelle inspirée des années 50.
Et pour montrer que la cave ne se réduit pas à deux hommes, une série de portraits en noir et blanc de vignerons coopérateurs accompagnera toute la communication de la marque. La gamme a été repensée en fonction des moments de consommation : Plaisirs partagés, Belles occasions, Moments d’exception et Bio coq’licot. Un site Internet de vente a également été créé (www.robertetmarcel.com). En vue de développer la vente directe, Robert et Marcel se dote d’une nouvelle boutique, ce qui devrait être le premier pas vers la mise en place d’un projet œnotouristique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole