Aller au contenu principal

Signes positifs
Retour en grâce du vin

Aux dires de certains, les curseurs sont en train de bouger. Après avoir subi une campagne de diabolisation axée sur les dangers de l’alcoolisme, le vin serait en train de redorer son blason et la culture liée au vin de retrouver ses lettres de noblesse.

© P. Cronenberger

« Le vin n'est pas seulement un aliment, je pense que tout le monde ici et ailleurs est d'accord pour le dire. Le vin est également synonyme de conscience de vivre et surtout de joie de vivre. Il a toujours inspiré les créations culturelles. Les poèmes, les proverbes et les chants se tissent autour du jus de la treille ». Voilà des propos qui feront sans nul doute plaisir aux vignerons et ces derniers seront sans doute étonnés de savoir qui les a prononcés : Angela Merkel, chancelière allemande lors du salon Intervitis, le 24 mars dernier. « Et pendant ce temps, nous, français, avons un président qui boit de l'eau », regrette Denis Verdier, président de la CCVF (Confédération des coopératives vinicoles de France). Il n'en demeure pas moins qu'il flotterait dans l'air comme un parfum de renouveau pour le vin, tendant à lui redonner cette dimension culturelle qu'il n'aurait jamais du perdre. Aux propos élogieux d'Angela Merkel, on peut ajouter comme autant de signes positifs, deux projets de création de chaînes télévisées sur le vin, celui d'une maison des vins à Paris, la mobilisation financière des professionnels pour défendre le vin et dernièrement, la diffusion d'une émission C dans l'air se demandant si le vin est bon pour la santé avec en prime une tonalité positive. « Ce retour de balancier est sans aucun doute la conséquence des attaques totalement démesurées qu'a subi le vin », estime Pierre Aguilas, président de la Cnaoc. « Nous sommes effectivement dans une situation bien différente de celle de l'an dernier », ajoute Marie-Christine Tarby, présidente de l'association Vin et Société. « Nous étions alors submergés par les agressions menés contre le vin par la loi Patient et territoire et le fameux rapport de l'Inca (Institut national du cancer) qui affirmait que dés le premier verre de vin, on risquait de développer un cancer. Aujourd'hui, il y a une vraie prise de conscience dans la société que le vin ne se réduit pas à la seule problèmatique de l'alcool. La filière est d'ailleurs prête à se mobiliser contre ces excès tout en ne niant pas les problèmes d'abus mais ce n'est pas une raison pour réduire toute la société à une vie d'ascète. Surtout lorsque l'on constate dans le reste du monde un enthousiasme pour le vin, la naissance d'un imaginaire, un véritable respect et une envie pour notre culture, notre style de vie considéré comme un raffinement. Sauf qu'en France, beaucoup l'ignore ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole