Aller au contenu principal
Font Size

Signes positifs
Retour en grâce du vin

Aux dires de certains, les curseurs sont en train de bouger. Après avoir subi une campagne de diabolisation axée sur les dangers de l’alcoolisme, le vin serait en train de redorer son blason et la culture liée au vin de retrouver ses lettres de noblesse.

© P. Cronenberger

« Le vin n'est pas seulement un aliment, je pense que tout le monde ici et ailleurs est d'accord pour le dire. Le vin est également synonyme de conscience de vivre et surtout de joie de vivre. Il a toujours inspiré les créations culturelles. Les poèmes, les proverbes et les chants se tissent autour du jus de la treille ». Voilà des propos qui feront sans nul doute plaisir aux vignerons et ces derniers seront sans doute étonnés de savoir qui les a prononcés : Angela Merkel, chancelière allemande lors du salon Intervitis, le 24 mars dernier. « Et pendant ce temps, nous, français, avons un président qui boit de l'eau », regrette Denis Verdier, président de la CCVF (Confédération des coopératives vinicoles de France). Il n'en demeure pas moins qu'il flotterait dans l'air comme un parfum de renouveau pour le vin, tendant à lui redonner cette dimension culturelle qu'il n'aurait jamais du perdre. Aux propos élogieux d'Angela Merkel, on peut ajouter comme autant de signes positifs, deux projets de création de chaînes télévisées sur le vin, celui d'une maison des vins à Paris, la mobilisation financière des professionnels pour défendre le vin et dernièrement, la diffusion d'une émission C dans l'air se demandant si le vin est bon pour la santé avec en prime une tonalité positive. « Ce retour de balancier est sans aucun doute la conséquence des attaques totalement démesurées qu'a subi le vin », estime Pierre Aguilas, président de la Cnaoc. « Nous sommes effectivement dans une situation bien différente de celle de l'an dernier », ajoute Marie-Christine Tarby, présidente de l'association Vin et Société. « Nous étions alors submergés par les agressions menés contre le vin par la loi Patient et territoire et le fameux rapport de l'Inca (Institut national du cancer) qui affirmait que dés le premier verre de vin, on risquait de développer un cancer. Aujourd'hui, il y a une vraie prise de conscience dans la société que le vin ne se réduit pas à la seule problèmatique de l'alcool. La filière est d'ailleurs prête à se mobiliser contre ces excès tout en ne niant pas les problèmes d'abus mais ce n'est pas une raison pour réduire toute la société à une vie d'ascète. Surtout lorsque l'on constate dans le reste du monde un enthousiasme pour le vin, la naissance d'un imaginaire, un véritable respect et une envie pour notre culture, notre style de vie considéré comme un raffinement. Sauf qu'en France, beaucoup l'ignore ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole