Aller au contenu principal

Retour du dynamisme pour corbières

En Languedoc, après des années difficiles, corbières retrouve un certain dynamisme économique grâce à une maîtrise des volumes mis sur le marché.

Xavier de Volontat, 
président de l’ODG Corbières. “ Nous constatons, en 2013, une reprise des installations 
sur l’appellation. ”
Xavier de Volontat,
président de l’ODG Corbières. “ Nous constatons, en 2013, une reprise des installations
sur l’appellation. ”
© M. Ivaldi

“ Vous me connaissez, je suis têtu ”, s’amuse Xavier de Volontat, président de l’ODG corbières. Il a fallu en effet une certaine obstination pour inverser la dégringolade des prix débutée en 2003 qui a provoqué l’arrachage de 2000 hectares à la fin des années 2000. “ Aujourd’hui, la situation est stabilisée ”, constate le président. Les volumes vendus avoisinent les 420 000 hl (100 000 hl de moins qu’il y a dix ans) et les prix à la production suivent une douce pente ascendante pour atteindre les 100-110 euros/hl en moyenne. Cette pente, le président souhaite qu’elle poursuive son envol sur les trois ans à venir. Car aujourd’hui, les coûts de production, estimés à 4500-5000 euros/ha, sont tout juste couverts. Des cours à 120-130 euros/hl permettraient de relancer des investissements qui restent timides. Un indicateur, cependant, laisse penser que la reprise est bien là. En 2010, l’appellation a accueilli une vingtaine d’installations. Du jamais vu sur les cinq dernières années, où les doigts de la main étaient amplement suffisants pour dénombrer les nouveaux viticulteurs.

Augmenter les rendements


Si cette reprise se confirme, c’est l’offre qui risque de faire défaut car les stocks sont à dix mois suite à l’enchaînement de faibles vendanges durant les dernières années. Faut-il planter  de nouvelles parcelles pour faire face au risque de pénurie ? Xavier de Volontat penche davantage pour une augmentation des volumes issue d’une hausse des rendements d’environ 2 à 3 hl/ha (soit une hausse de 8 % des volumes produits). Les rendements moyens sont en effet en baisse suite à des impasses sur les amendements. La voie de la progression par l’augmentation des surfaces est ainsi écartée. Dans les cinq ans qui viennent l’enjeu sera d’ailleurs de parvenir à maintenir les hectares en production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole