Aller au contenu principal

Politique européenne
Rétablir l’aide à l’enrichissement

Pour éviter tout conflit sur l’enrichissement, rétablir l’aide qui permettait de compenser l’écart de coût entre le sucre et les moûts concentrés est une piste étudiée.

L’aide permettrait de compenser l’écart de coût entre le sucre et les moûts concentrés.
L’aide permettrait de compenser l’écart de coût entre le sucre et les moûts concentrés.
© P. Cronenberger

Comment sortir de la crise sur l’enrichissement ? L’idée de rétablir l’aide à l’enrichissement, c’est-à-dire revenir au système qui a pris fin en 2011, est pour certains la solution. Les enjeux électoraux européens pourraient être un bon levier pour faire passer cette nouvelle pilule à la Commission européenne. La Confédération nationale des IGP (CNIGP) compte bien tenter le coup. Après tout, les dernières élections européennes n’avaient-elles pas permis d’éviter l’autorisation du coupage des rosés ?
Le syndicat des IGP a approché différents services du ministère de l’Agriculture et des Fraudes pour envisager les choses. “ Nous avons le soutien du ministre ”, assure la CNIGP. Il s’agit d’étudier les éléments de négociation et de mesurer les risques que cette demande peut faire courir. Les partenaires européens sont en effet extrêmement sensibles à cette question. Dans tous les cas, le sujet de l’enrichissement n’a pas fini de faire couler de l’encre. A court terme, le millésime 2014 pourrait connaître les mêmes tensions qu’en 2013, avec une cristallisation des débats dans le Languedoc.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole