Aller au contenu principal
Font Size

Contraintes hydriques en vigne
Raisonner son irrigation avec Pépista

Système évaluant l´état hydrique de la vigne, le Pépista peut devenir un outil plus qu´intéressant dans l´optique d´une gestion raisonnée de l´irrigation au sein des vignobles.


Conçu à l´origine par l´Inra d´Avignon pour l´arboriculture, le système Pépista permet désormais d´évaluer l´état hydrique de la vigne par la mesure du diamètre du cep. Un capteur fixé directement sur le cep est relié à un boîtier électronique et permet l´enregistrement chaque heure de la croissance de la vigne. « Le Pépista est un indicateur du fonctionnement de la plante, il permet de détecter l´apparition d´un dysfonctionnement du végétal », indique Patrice Guinet de la société de conseils Agro-Ressources qui utilise le Pépista lors d´études sur des domaines arboricoles et viticoles. « A première vue, on pourrait penser qu´il s´agit d´un outil assez rustique mais il est tout de même précis au centième de millimètre. » Le but du Pépista ? Déterminer des périodes de rationnement hydrique précoces, déclencher et anticiper si besoin une irrigation afin d´éviter un stress hydrique trop important.
Le système Pépista détermine des périodes de rationnement hydrique précoces de la vigne. ©S. Le Quellenec

Anticiper les périodes de stress hydrique élevé
Les données recueillies sont transférées sur un ordinateur et permettent de suivre la croissance du cep. L´amplitude de contraction est ainsi le nombre de centièmes de millimètre que le diamètre du cep perd durant le jour (par transpiration) et la croissance journalière diurne est la croissance réelle du cep durant une journée complète soit 24 heures. Cette croissance journalière diurne est positive lorsque la vigne est en pleine croissance et que l´eau n´est pas un facteur limitant. Elle est négative lorsqu´un stress hydrique important survient et met en danger le végétal. Enfin, lorsqu´elle s´approche de zéro, la vigne se trouve en situation de rationnement hydrique, ce qui constitue un bon indicateur d´un possible stress hydrique à venir. « Le Pépista permet de détecter ces périodes de rationnement précoces qui sont a priori favorables à la qualité du raisin, explique Patrice Guinet. Ces périodes sont recherchées et l´appareil permet donc, si l´irrigation est possible, d´éviter des périodes de stress hydrique élevé néfastes pour la qualité en permettant une gestion anticipée de l´irrigation. » Une irrigation qui permettrait un retour à un état de rationnement favorable à la qualité du raisin.

Associer sondes tensiométriques et Pépista
Autre avantage, le Pépista est plus précis que de simples sondes tensiométriques car il suit l´état hydrique du végétal et non celui du sol. Fixées à différentes profondeurs (classiquement de 50 cm à 1,2 m), les sondes tensiométriques renseignent sur la disponibilité en eau du sol. Mais, lorsqu´un manque criant d´eau est avéré dans le sol, par exemple à 1,2 m, cela ne signifie pas forcément que la vigne est en situation de stress hydrique. Elle peut même au contraire être toujours en phase de croissance grâce à une alimentation hydrique profonde. Pépista, ainsi que Xilem et la chambre à pression (voir article mis en ligne le 11 juillet 2005) peuvent renseigner sur l´état hydrique de la vigne. Mais attention, selon Patrice Guinet, les sondes tensiométriques ne doivent pas pour autant être oubliées. Car si elles n´offrent pas la précision du Pépista, elles n´en demeurent pas moins de bons indicateurs de l´état hydrique du sol pour le viticulteur. Pour lui, l´association sondes/Pépista serait même souhaitée.
« L´objectif est de faire une ou deux campagnes avec sondes tensiométriques et Pépista afin de vraiment comprendre le fonctionnement d´une parcelle représentative d´un plus grand ensemble de l´exploitation ou d´une parcelle spécifique qui pose problème (rendement irrégulier, concurrence avec l´enher-bement.) ». pour pourquoi pas plus tard s´affranchir du Pépista et se baser sur des seuils tensiométriques réajustés à partir desquels l´irrigation doit être déclenchée.
Patrice Guinet est conscient que l´utilisation de Pépista et l´interprétation des données ne sont pas forcément évidentes. Ainsi, il ne vend pas directement le système mais propose plutôt une prestation de services : installation du matériel (de 2 à 8 capteurs), sondes tensiométriques, étude complète sur la campagne et conseils hebdomadaires. Et il continue en parallèle sa collaboration avec l´ITV de Montpellier afin d´évaluer le nombre de jours de rationnement hydrique nécessaires selon les cépages ainsi que le volume optimum d´eau à apporter.
Le capteur du système mesure la croissance du cep au centième de millimètre. ©S. Le Quellenec

Contact : Agro Ressources - Mas de la Cigalière - Route de l´Isle-sur-la-Sorgue - 84250 Le Thor - www.agroressources.com
Contact : Agro Ressources - Mas de la Cigalière - Route de l´Isle-sur-la-Sorgue - 84250 Le Thor - www.agroressources.com
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole