Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

vallée du rhône
Rachat de Raphaël Michel par Labruyère : oui, mais

Le groupe mâconnais Labruyère travaille depuis plusieurs semaines sur le rachat du négociant de la vallée du Rhône, Raphaël Michel. Pour mémoire, ce dernier a été mis en procédure de sauvegarde et plusieurs de ses filiales placées en redressement judiciaire. « Nous négocions depuis plusieurs semaines avec les créanciers pour étudier la reprise de cette entreprise, confirme Sébastien Bouvet-Labruyère, chargé du dossier. Son modèle économique est bon, dans un marché qui est favorable et avec des infrastructures qui possèdent les bonnes certifications. » Ces négociations ont fait repousser la date de séance du tribunal de commerce de Montpellier qui devait statuer depuis mi-mars sur le sort du vraqueur. Aujourd’hui, la question est juridique et judiciaire. Labruyère ne veut pas reprendre une entreprise mise en examen en tant que personne morale. Les procédures commerciales et pénales étant indépendantes, les juges du tribunal de commerce restent incompétents sur ce volet. Une solution juridique pourrait se dessiner avec la cession du fonds de commerce plutôt que la reprise de raison sociale.

Les dettes auprès de la production seraient honorées

« Pour redorer l’entreprise, nous œuvrons pour être exemplaires avec les fournisseurs », reprend Sébastien Bouvet-Labruyère. Le passif avoisine les 23 millions d’euros. Le groupe bourguignon aurait trouvé un accord sur les 14 M€ de dettes avec les banques qui préfèrent un accord à dépôt de bilan. Les 5 M€ de dettes auprès de la production, notamment auprès de 15 caves, seraient honorées. Près de 1 M€ concerne des fournisseurs divers. Le reste porte sur des dettes fiscales, sociales et des amendes. L’entreprise compte encore une quarantaine de salariés dont deux cadres mis en examen cet hiver, à l’image de Guillaume Ryckwaert, dirigeant de l’entreprise, inquiété depuis le début de l’affaire en juin dernier. Aujourd’hui, le principal actif matériel reste les 100 000 hl de cuverie neuve situés sur son siège de Piolenc.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole