Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pythium oligandrum contre les maladies du bois

Les nécroses dues à l’esca se forment moins rapidement lorsque la vigne interagit avec P. oligandrum.
Les nécroses dues à l’esca se forment moins rapidement lorsque la vigne interagit avec P. oligandrum.
© Inra Bordeaux

Qu’est-ce que c’est ?

Pythium oligandrum est un oomycète qui colonise la rhizosphère des vignes. Naturellement présent au vignoble, ce micro-organisme réalise son cycle dans le sol et interagit avec la plante au niveau des racines.

À quoi sert-il ?

La PME Biovitis (Cantal), en collaboration avec des chercheurs de l’Inra de Bordeaux, a constaté que cet oomycète a une action bénéfique contre Phaemoniella chlamydospora, un champignon impliqué dans les maladies du bois. Lors de ses interactions avec les racines, l’oomycète, qui possède des protéines élicitrices, stimule les défenses de la vigne en induisant notamment la voie de biosynthèse de l’éthylène et de l’acide jasmonique. Ces molécules ainsi synthétisées protègent la plante des agressions extérieures. On parle alors de résistance systémique induite. Les premiers essais montrent que les plants colonisés par P. oligandrum affichent une diminution du développement de 38 à 50 % des pathogènes (nécroses moins longues). S’il n’y a pas d’effet curatif, l’utilisation d’agents de lutte biologique, tel que P. oligandrum au vignoble permettrait d’élargir les stratégies de protection au vignoble.

À quel stade en est-on ?

Plusieurs souches de P. oligandrum ont été isolées dans le vignoble bordelais et l’une d’elles a déjà été sélectionnée. Les essais sous serre ont donné de bons résultats et les premiers essais sur le terrain vont être mis en place dès cette année, afin de contrôler la réaction de la souche avec la microflore du sol. Les chercheurs tentent également de mettre en place un traitement permettant d’implanter efficacement les oospores aux pieds des ceps, ce qui interviendrait une à deux fois par an.

D’autre part, les chercheurs développent un outil permettant de vérifier l’activité de l’oomycète de la façon la plus simple possible (analyses de racines ou de feuilles). Si les premiers résultats sont confirmés sur le terrain, un traitement pourrait être rapidement développé, mais devra passer par une procédure d’homologation qui peut durer des années.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole