Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Loi d'Avenir
Protéger les terres classées

La CNAOC se mobilise sur le dossier de rénovation de la protection de l’espace agricole. La procédure actuelle pourrait être modifiée par la loi d’Avenir et les dispositions proposées ne satisfont pas les AOC.

Jusqu'à présent, la Commission départementale de la consommation de l’espace agricole est saisie pour donner un avis simple sur les documents d’urbanisme.
Jusqu'à présent, la Commission départementale de la consommation de l’espace agricole est saisie pour donner un avis simple sur les documents d’urbanisme.
© P. Cronenberger/archives

Depuis 2010, la Commission départementale de la consommation de l’espace agricole, présidée par le préfet, est saisie pour donner un avis simple sur les documents d’urbanisme. La loi d’Avenir envisage de modifier les choses en renforçant le pouvoir de cette commission : elle devra donner un avis conforme en zone AOC pour que le document d’urbanisme soit accepté. Jusque-là, tout va bien car l’avis conforme a un pouvoir de blocage sur les projets et oblige donc à la discussion. Sauf que, en zone AOC, l’avis conforme sera réservé aux cas où il y a un risque d’affectation substantielle de l’aire d’appellation ou à ses conditions de production.
En clair : le pouvoir de blocage de la commission ne pourra être exercé que dans les cas où une AOC serait en péril extrême, une atteinte partielle au paysage ou à l’image ne pourrait être invoquée. “ Un tel cas aurait pu se produire, il y a dix ans, lors du projet de second aéroport de Toulouse sur l’aire de fronton ”, souligne Eric Tesson, en charge des affaires juridiques de la CNAOC. Cette dernière met en avant ses propositions formulées en mai 2013 qui trouvaient fin novembre une écoute attentive du ministère de l’Agriculture : il s’agit de contraindre les porteurs de projets de motiver leurs décisions lorsqu’un avis défavorable est donné par la commission, c’est-à-dire forcer les responsables politiques à avoir une décision motivée et assumée. Pour Eric Tesson, “ cela serait déjà un grand pas ! ”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole