Aller au contenu principal
Font Size

Beaujolais
Première vendange pour les cépages métis


Suite à la plantation en 2001 de dix-huit cépages métis dans le Beaujolais, 2004 aura été leur première année de vendange et sera ainsi la première année de vinifications tests afin de mesurer leur intérêt pour la filière beaujolaise. « Il nous faudra encore cinq à six ans pour savoir si certains métis seront vraiment intéressants ou non, indique Jean-Michel Desperrier, responsable de la sélection du matériel végétal à la Sicarex du Beaujolais. Certains cépages semblent donner des vins plus structurés, voire pour certains plus muscatés. Au final, on espère obtenir au moins deux cépages originaux : un à l´aspect plus fruité pour des primeurs et un autre plus structuré pour des vins de garde ». Débutées dans les années 70 à l´Inra de Colmar, les études sur les métis pour le Beaujolais portaient tout d´abord sur des métis pinot/gamay et visaient à exprimer la typicité du gamay tout en lui apportant plus de finesse, de degré et une plus grande résistance à la pourriture.
Au fil des sélections, d´autres géniteurs, notamment des cépages allemands et le cabernet, ont permis d´aboutir à ces dix-huit métis jugés intéressants après microvinifications. A noter, qu´il n´y a pas d´hybrides (obtenus par croisement de deux espèces différentes) testés. A l´heure où l´interprofession beaujolaise s´intéresse à la création de vins de pays, l´usage de ces éventuels cépages métis restera, s´ils sont agréés par l´Inao dans quelques années, également à définir : soit ils seront vinifiés en pur ou en assemblage avec le gamay historique.
Ce métis pinot/gamay sera peut-être un des deux cépages originaux que le Beaujolais espère obtenir après plusieurs vinifications-tests.©Sicarex Beaujolais
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole