Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Demain
Prédire l’état hydrique des vignes

Le modèle prédictif de l’état hydrique des vignes, sur lequel planchent Montpellier SupAgro et l’Inra de Pech Rouge, permettra d'extrapoler une mesure sur un site de référence à tout un domaine ou tout un bassin de production.
Le modèle prédictif de l’état hydrique des vignes, sur lequel planchent Montpellier SupAgro et l’Inra de Pech Rouge, permettra d'extrapoler une mesure sur un site de référence à tout un domaine ou tout un bassin de production.
© M-E. Koralewski

 

Montepllier SupAgro, l'Inra de Pech Rouge et l'IFV planchent à la mise en œuvre d'un modèle prédictif de l'état hydrique des vignes. L'objectif de ce modèle et de pouvoir prédire spatialement l'état hydrique des vignes à partir d'un minimum de mesures. Pour établir ce modèle sur un site de production, deux années d'étalonnage sont nécessaires. Cet étalonnage consiste à réaliser des mesures de potentiel hydrique de base, qui permettent d'estimer l'état hydrique des plantes, à la fois sur un site de référence et sur les autres sites, que l'on voudra par la suite « prédire », répartis sur le territoire choisi. « Les premières années permettent de modéliser dans le temps les écarts entre les sites à prédire et le site de référence. Une fois l'étalonnage réalisé, il n'est plus nécessaire de réaliser des mesures sur tous les sites mais seulement sur le site de référence à partir duquel l'état hydrique des autres sites pourra être extrapolé », explique Bruno Tisseyre, enseignant chercheur à Montpellier SupAgro.

 

Choisir les sites à prédire

 

Pour que ce modèle fonctionne, les sites de référence et les sites « à prédire » doivent présenter des caractéristiques climatiques et un comportement hydrique des sols similaires. « Si l'on veut prédire l'état hydrique des plantes sur deux types de sols très différents il faudra prévoir deux sites de référence lors de l'étalonnage même si le climat est homogène », indique Bruno Tisseyre. Le modèle n'est pour l'heure pas opérationnel. « Nous y travaillons depuis quatre ans et sommes en phase de validation et de transfert avec l'IFV. Le modèle prédictif que nous avons validé sur la station expérimentale de Pech-Rouge doit être testé sur d'autres sites afin d'en évaluer la faisabilité et valider la pertinence de nos hypothèses. Nous travaillons également à l'optimisation de la phase d'étalonnage afin d'obtenir le meilleur modèle possible en limitant au maximum le nombre de mesures », précise le chercheur.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole