Aller au contenu principal

Demain
Prédire l’état hydrique des vignes

Le modèle prédictif de l’état hydrique des vignes, sur lequel planchent Montpellier SupAgro et l’Inra de Pech Rouge, permettra d'extrapoler une mesure sur un site de référence à tout un domaine ou tout un bassin de production.
Le modèle prédictif de l’état hydrique des vignes, sur lequel planchent Montpellier SupAgro et l’Inra de Pech Rouge, permettra d'extrapoler une mesure sur un site de référence à tout un domaine ou tout un bassin de production.
© M-E. Koralewski

 

Montepllier SupAgro, l'Inra de Pech Rouge et l'IFV planchent à la mise en œuvre d'un modèle prédictif de l'état hydrique des vignes. L'objectif de ce modèle et de pouvoir prédire spatialement l'état hydrique des vignes à partir d'un minimum de mesures. Pour établir ce modèle sur un site de production, deux années d'étalonnage sont nécessaires. Cet étalonnage consiste à réaliser des mesures de potentiel hydrique de base, qui permettent d'estimer l'état hydrique des plantes, à la fois sur un site de référence et sur les autres sites, que l'on voudra par la suite « prédire », répartis sur le territoire choisi. « Les premières années permettent de modéliser dans le temps les écarts entre les sites à prédire et le site de référence. Une fois l'étalonnage réalisé, il n'est plus nécessaire de réaliser des mesures sur tous les sites mais seulement sur le site de référence à partir duquel l'état hydrique des autres sites pourra être extrapolé », explique Bruno Tisseyre, enseignant chercheur à Montpellier SupAgro.

 

Choisir les sites à prédire

 

Pour que ce modèle fonctionne, les sites de référence et les sites « à prédire » doivent présenter des caractéristiques climatiques et un comportement hydrique des sols similaires. « Si l'on veut prédire l'état hydrique des plantes sur deux types de sols très différents il faudra prévoir deux sites de référence lors de l'étalonnage même si le climat est homogène », indique Bruno Tisseyre. Le modèle n'est pour l'heure pas opérationnel. « Nous y travaillons depuis quatre ans et sommes en phase de validation et de transfert avec l'IFV. Le modèle prédictif que nous avons validé sur la station expérimentale de Pech-Rouge doit être testé sur d'autres sites afin d'en évaluer la faisabilité et valider la pertinence de nos hypothèses. Nous travaillons également à l'optimisation de la phase d'étalonnage afin d'obtenir le meilleur modèle possible en limitant au maximum le nombre de mesures », précise le chercheur.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole