Aller au contenu principal
Font Size

DEMAIN
Prédire le potentiel azoté des raisins

LES MESURES DU
CAPTEUR PIÉTON
MULTIPLEX, de la
société Force A,
sont basées sur
la fluorescence.
L’appareil émet
un flash de lumière
sur les feuilles et
analyse la lumière
réémise. Divers
indices en découlent.
L’un d’eux est fortement
corrélé à la
teneur en azote
assimilable
des moûts selon
des études menées
en 2010 par l’IFV
Sud-Ouest.
LES MESURES DU
CAPTEUR PIÉTON
MULTIPLEX, de la
société Force A,
sont basées sur
la fluorescence.
L’appareil émet
un flash de lumière
sur les feuilles et
analyse la lumière
réémise. Divers
indices en découlent.
L’un d’eux est fortement
corrélé à la
teneur en azote
assimilable
des moûts selon
des études menées
en 2010 par l’IFV
Sud-Ouest.
© IFV Sud-Ouest

L’IFV Sud–Ouest a mis en place des essais en 2010 afin de déterminer si une mesure réalisée à la fermeture de la grappe avec l’appareil Multiplex3 de la société Force A pouvait permettre de prédire la teneur en azote assimilable des moûts. Ce paramètre étant un facteur-clé pour l’élaboration de vins riches en molécules aromatiques de type thiol. Et les premiers résultats sont encourageants. “ Nous avons mis en évidence qu’il existe une corrélation entre l’indice SFR-G, traduisant les teneurs en chlorophylle, délivré par une mesure sur feuille avec le Multiplex3 et la teneur en azote assimilable des moûts mesurée lors des vendanges. À partir de là, nous avons construit un modèle prédictif qui permet, à partir de cet indice Multiplex, d’évaluer la teneur en azote des moûts. Ce modèle aboutit en moyenne à une erreur de prédiction de l’azote de plus ou moins 31 mg/l ”, explique Eric Serrano, ingénieur à l’IFV Sud-Ouest. Reste toutefois à valider le modèle obtenu sur un à deux millésimes supplémentaires car cette seule année d’étude n’est pas suffisante. “ La prédiction quantitative doit être approfondie mais les informations obtenues avec le Multiplex permettent d’ores et déjà d’évaluer qualitativement les différentes parcelles et de détecter un stress azoté ou non ”, précise-t-il.

Anticiper les carences azotées

Ainsi, une mesure au stade fermeture de la grappe avec ce capteur peut permettre d’anticiper les potentielles carences en azote des moûts et donc de les rectifier en réalisant une pulvérisation en azote foliaire à la véraison par exemple. “ La pulvérisation peut ainsi être ajustée aux réels besoins des différentes parcelles. L’outil est également utilisable pour réaliser la sélection parcellaire ”, indique Eric Serrano. L’IFV Sud-Ouest teste également la possibilité d’utiliser cette technologie sous forme embarquée sur quad ou tracteur de façon à rendre les mesures plus rapides et couvrir un plus grand territoire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole