Aller au contenu principal

Diagnostic phytosanitaire
Place au Bulletin de Santé du Végétal

Les Avertissements Agricoles vont faire place progressivement au cours de l’année 2009 et 2010 au Bulletin de Santé du Végétal

« Le Bulletin de Santé du Végétal dressera une situation phytosanitaire par filière (diagnostic et évaluation du risque) avec un découpage en bassins de production. Il sera édité par les Chambres Régionales d'Agriculture qui animeront les comités de pilotages régionaux de la surveillance biologique du territoire. Pour chaque bassin, un animateur filière sera chargé de rédiger le Bulletin de Santé du Végétal qui sera validé par la DRAAF » explique Jacques Grosman, expert vigne au sein du service de la Protection des Végétaux. « Ce bulletin s'appuiera sur un système d'informations (modélisation, données météo, observations) mutualisé  au sein d'un réseau d'observateurs coordonné par de animateurs filière » ajoute-t-il. Au niveau national, un comité de surveillance biologique du territoire validera les protocoles d'observation.
Dans certaines régions ces premiers « BSV » devraient sortir dès ce printemps, c'est le cas en Alsace, en  Bourgogne ou encore en Languedoc Roussillon (avec un découpage en 13 secteurs), par contre en Aquitaine, il faudra attendre 2010.

Une préconisation déjà rodée

Dans la mesure où les Bulletins de Santé du Végétal se limiteront à une situation phytosanitaire et aux recommandations réglementaires, la préconisation sera désormais l'affaire des chambres d'agriculture, de la distribution et des  consultants privés. Dans la plupart des régions viticoles, les chambres d'agriculture éditent déjà des bulletins ou flashs à l'intention des vignerons. Ainsi, en Saône et Loire, la chambre d'agriculture édite le Fil, un bulletin hebdomadaire en saison (et mensuel de janvier à avril), dans l'Aude ce sont des Flashs de préconisation qui sont envoyés par email ou par fax aux viticulteurs et en Gironde, la chambre d'agriculture publie depuis déjà de nombreuses années des « Messages d'Information Viticoles » sur une vingtaine de secteurs. Le Fil ainsi que les « Messages d'Information Viticoles » de la Gironde sont payants, 90 euros par an pour le premier et 260 euros pour le second alors que dans l'Aude, la prestation de la chambre d'Agriculture est gratuite.
Désormais tous ces bulletins pourront s'appuyer sur le Bulletin de Santé du Végétal, un « socle commun » pour la préconisation qui demain fera l'objet d'une certification.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole