Aller au contenu principal
Font Size

Essais
Piloter le temps de macération à chaud

L’ICV teste depuis 3 ans l’effet des durées de macération pré fermentaires à chaud (MPC) sur la vendange en fonction des millésimes et livre ses résultats.

Pour piloter la macération pré fermentaire à chaud (MPC), l’ICV a établi des durées de macération optimales en fonction de la qualité du raisin et du millésime. La durée minimale a été établie à 3 heures
Pour piloter la macération pré fermentaire à chaud (MPC), l’ICV a établi des durées de macération optimales en fonction de la qualité du raisin et du millésime. La durée minimale a été établie à 3 heures
© P. Cronenberger

Sur trois millésimes, l'ICV a évalué l'influence du temps de macération en MPC sur une petite quantité de raisin en mesurant l'intensité colorante et l'extraction des tanins toutes les heures. « Les résultats sont d'autant plus intéressants que nous avons eu trois millésimes très différents. Le stress hydrique en 2006 a donné une matière avec des tanins potentiellement agressifs. 2007 était équilibré et 2008 était un millésime avec peu de matière », explique Adrien Debaud, chargé d'études à l'ICV. Et les mesures montrent que la couleur est extraite dès les premières heures, puis atteint un pallier ; les tanins sont extraits en continu mais plus lentement. « Avec ces données on peut ainsi déterminer le moment optimal pour arrêter la MPC. Mais en cave ce n'est pas possible, car le résultat des analyses arriverait trop tard. Il se pose également la question de l'échantillonnage », soulève Adrien Debaud. D'où l'idée d'établir des durées minimales et maximales de macération pour atteindre l'optimum de stabilité de la couleur et de gain aromatique.

La durée est fonction de la vendange

« Il ressort de nos essais que la durée minimale pour une MPC est de trois heures. Pour la durée maximale, cela dépend du style du millésime et plus globalement de la matière première », relate Adrien Debaud. Aussi, sur vendange « diluée », la MPC peut être prolongée de 12 h à 24 h. Sur un raisin de belle maturité, 5 à 6 h suffisent. Enfin sur des millésimes stressés, « 10 h au maximum, au risque de faire sortir l'agressivité des tanins ». Et donc l'ICV conseille lors des apports de vendanges de regrouper dans la cuve de macération, dans la mesure du possible, les raisins de même qualité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole