Aller au contenu principal

Piéger les métaux lourds dans les moûts

Le Diwine Tour a été l’occasion, pour Œnofrance, de faire le point sur l’impact des métaux lourds sur les moûts et les vins.

"Selon une étude que nous avons menée en 2015 sur l’ensemble du vignoble français, près de 80 % des 400 échantillons de moûts analysés, bios et conventionnels confondus, affichaient un taux de cuivre supérieur à 0,5 microgramme par litre, annonce Christophe Morge, directeur R & D d’Œnofrance. Or, d’après nos essais, c’est à partir de 0,5 microgramme par litre que la présence de cuivre dans un moût commence à avoir un impact négatif sur les qualités du futur vin. " Le cuivre provient des traitements fongicides de la vigne et des teneurs résiduelles dans les sols. Et aucune différence n’a été mise en lumière entre domaines bios et conventionnels.

Dans la liste des effets indésirables du cuivre dans les moûts, on retiendra : la toxicité sur les levures, avec allongement de la phase de latence, des pertes aromatiques en particulier sur les thiols, et un effet de catalyseur d’oxydation avec un impact sur le SO2 libre.

Quatre produits pour piéger les métaux

L’enjeu est donc de piéger les métaux le plus tôt possible. Pour cela, Œnofrance a développé la gamme Diwine, qui comprend quatre produits spécifiques. Chacun est constitué d’un polymère chélateur de métaux, associé à un produit œnologique spécifique (levures sèches inactivées, tannins, etc.), pour une synergie d’action. Trois de ces produits s’utilisent sur moût, en préventif, avant levurage à des doses de 15 à 100 grammes par hectolitre. Les effets diffèrent selon les objectifs, les cépages et les modes de vinification : optimiser la révélation des thiols, augmenter l’intensité aromatique et le volume en bouche, préserver les qualités du rosé. Le quatrième produit s’emploie sur moût ou sur vin pour diminuer la concentration en métaux lourds. Leur mise en œuvre passe par un dosage préalable du cuivre. "Attention toutefois, prévient Christophe Morge, l’élimination des métaux lourds n’est pas une fin en soi, car à l’état de traces ils sont essentiels à l’élaboration des vins. Ils sont déterminants sur les équilibres d’oxydoréduction des moûts et des vins. Ils interviennent comme cofacteurs enzymatiques et sont indispensables au métabolisme des levures. "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

[VIDEO] Vignes gelées : objectif bois de taille !
Après un gel conséquent, il est important de s’occuper des rameaux restants ou qui repoussent, afin d’assurer la pérennité du cep…
Lee touffes de soies blanches sur le pourtour de l’abdomen différencie le scarabée japonais adulte des autres coléoptères présents en France. © D. Cappaert/MSU
Le scarabée japonais, ravageur aux portes de l'Hexagone
Le scarabée japonais n’a pas encore été détecté en France. Cet insecte classé organisme de quarantaine prioritaire est sous haute…
Les variétés résistantes artaban, voltis, floreal et vidoc aux portes des vins AOC
Les quatre variétés résistantes Inrae-ResDur ont été confirmées comme étant des espèces de type Vitis vinifera par l’Office…
Les vignobles de Vouvray et de Champagne touchés par la grêle
Ce jeudi 3 juin dans la soirée, un fort orage de grêle a touché quatre communes de l’appellation Vouvray. Un épisode similaire a…
Prix des vignes 2020 : 4 points à retenir
Le bilan annuel établi par le groupe Safer sur les transactions de terres agricoles en 2020 montre un fort impact de la crise…
Jean-Michel Boursiquot : « Les variétés résistantes issues d’hybridations interspécifiques ne peuvent pas être considérées comme des cépages de Vitis vinifera"
Suite au statut de Vitis vinifera confirmé pour les variétés résistantes Inrae-ResDur par l’Office communautaire des variétés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole