Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Vouvray
Pas d’exception pour les bio

L’utilisation d’un produit phytosanitaire en 2008 à la suite d’intempéries exceptionnelles privent les vignerons bio de leur certification.

Parce qu'ils ont essuyé le 31 mai dernier la plus terrible tempête depuis 1937, enregistrant à certains endroits plus de 130 mm de précipitations en quelques heures, plusieurs vignerons bio de l'appellation Vouvray avaient décidé, face à une situation exceptionnelle, de recourir à un traitement conventionnel par hélicoptère sur une soixantaine d'hectares. "Il était impossible de rentrer dans les vignes et on ne pouvait pas rester sans rien faire" explique Noël Pinguet, du Domaine Huet, en biodynamie depuis 1990. Les vignerons ont choisi un produit non systémique, et ont, au préalable, tenté d'obtenir une autorisation d'exception auprès d'Ecocert, l'organisme certificateur.

Pas de clémence

S'ils étaient conscients que la récolte 2008 ne pourrait pas être revendiquée en bio, les vignerons ont cependant été surpris par la sévérité d'Ecocert : l'ensemble des parcelles concernées devront repartir pour 3 ans en phase de conversion. Et leur courrier auprès d'Ecocert, plaidant pour plus de clémence, n'a rien changé. "Si Ecocert ne faisait pas preuve de sévérité, l'image et le sérieux de l'agriculture biologique pourraient être remis en cause" reconnaît François Pinon qui, comme ses collègues, ne veut surtout pas polémiquer. "Mais on peut s'interroger sur l'évolution des contrôles en viticulture" estime Noël Pinguet. "De plus en plus, nous avons affaire à des contrôles externes, appliqués méthodiquement, sans tenir compte du contexte. C'est aussi difficile à admettre que lorsque qu'on est pris à 131 km/h sur autoroute..."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Microbiodiversité, un nouveau regard; sous la direction de Laurent Palka; Éditions matériologiques; 372 pages; 29 euros. © Éditions matériologiques
Trois ouvrages fondateurs sur la microbiologie du sol parus en 2019
Les progrès récents de la génomique ont permis de grandes avancées dans la connaissance de la microbiologie du sol. Destinés à un…
La contrainte née de la forme ronde de la bouteille a amusé Soulcié, plutôt habitué à dessiner pour des supports on ne peut plus plats. © C.Gerbod
Un dessin de presse sur bouteille
Dessinateur de presse, Thibaut Soulcié a relevé le défi de dessiner pour la bouteille de la 33e cuvée La Ficelle de la Cave de…
La HVE, un futur standard environnemental
Pionnière de la HVE, la filière viticole accélère le mouvement. Reste à savoir si la massification de la certification va se…
vignes en Languedoc
Bénéficier des avantages fiscaux des baux à long terme
En cas de transmission pendant la durée du bail, un abattement est applicable sur la valeur du foncier loué ou les parts sociales…
carte INAO appellation Bourgogne
Les vignerons bourguignons prêts à faire le siège de l’Inao
Les projets de délimitation de l’AOC bourgogne par l’Inao hérissent le vignoble bourguignon. Un rassemblement est lancé pour le 6…
Laurent Rousseau, des Vignobles Rousseau en Gironde a choisit d'être audité via l'option A. Le contrôle de la mise en place des mesures agroécologiques comme l'enherbement est donc un passage obligatoire.
Comprendre la démarche HVE
La Haute valeur environnementale et son acronyme HVE, de toute la filière, mais de quoi s’agit-il vraiment ? Éléments de réponse.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole