Aller au contenu principal

Vouvray
Pas d’exception pour les bio

L’utilisation d’un produit phytosanitaire en 2008 à la suite d’intempéries exceptionnelles privent les vignerons bio de leur certification.

Parce qu'ils ont essuyé le 31 mai dernier la plus terrible tempête depuis 1937, enregistrant à certains endroits plus de 130 mm de précipitations en quelques heures, plusieurs vignerons bio de l'appellation Vouvray avaient décidé, face à une situation exceptionnelle, de recourir à un traitement conventionnel par hélicoptère sur une soixantaine d'hectares. "Il était impossible de rentrer dans les vignes et on ne pouvait pas rester sans rien faire" explique Noël Pinguet, du Domaine Huet, en biodynamie depuis 1990. Les vignerons ont choisi un produit non systémique, et ont, au préalable, tenté d'obtenir une autorisation d'exception auprès d'Ecocert, l'organisme certificateur.

Pas de clémence

S'ils étaient conscients que la récolte 2008 ne pourrait pas être revendiquée en bio, les vignerons ont cependant été surpris par la sévérité d'Ecocert : l'ensemble des parcelles concernées devront repartir pour 3 ans en phase de conversion. Et leur courrier auprès d'Ecocert, plaidant pour plus de clémence, n'a rien changé. "Si Ecocert ne faisait pas preuve de sévérité, l'image et le sérieux de l'agriculture biologique pourraient être remis en cause" reconnaît François Pinon qui, comme ses collègues, ne veut surtout pas polémiquer. "Mais on peut s'interroger sur l'évolution des contrôles en viticulture" estime Noël Pinguet. "De plus en plus, nous avons affaire à des contrôles externes, appliqués méthodiquement, sans tenir compte du contexte. C'est aussi difficile à admettre que lorsque qu'on est pris à 131 km/h sur autoroute..."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés T4 culmine désormais à 120 ch.
New Holland – La nouvelle génération de tracteurs spécialisés atteint 120 ch
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés New Holland T4 V/N/F a été dévoilée au Sitevi.
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
[VIDEO] " Le désherbage électrique intercep m'a permis de venir à bout de l'érigeron "
Nous avons suivi pendant toute la saison 2021 l'outil de désherbage électrique intercep de Zasso, acquis par Sylvain Philip au…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole