Aller au contenu principal

BERTHOUD
Nouvelle ventilation et DPAE pour le Win’air

Le spécialiste de la pulvérisation propose deux évolutions sur les modèles Win’air (cuve traînée) : une nouvelle ventilation et une régulation DPAE (débit proportionnel à l’avancement électronique). La ventilation Supair Évolution augmente les performances du pulvérisateur et permet d’être plus efficace dans les conditions difficiles, grâce à un débit et une vitesse d’air en sortie de canon plus importants. La régulation Ec Tronic permet – grâce à un seul boîtier doté de la technologie Bus CAN – de gérer le pilotage de la rampe et la commande du pulvérisateur. Le boîtier peut d’ailleurs être associé à une poignée sans fil ePilot permettant la commande à distance de la pulvérisation, une particularité pratique notamment pour les réglages et le nettoyage. Le DPAE est proposé à 3 500 euros, et la poignée en option à 500 euros.

SAPEC AGRO

Javise Max, un antibotrytis original

L’agrochimiste lance cette année un antibotrytis à base de cyprodinil, la matière active principale du Switch de Syngenta, mais en solo (dosé à 500 g/kg), ce qui en fait une formulation inédite. Nommé Javise Max, le produit est notamment intéressant pour son profil toxicologique plus favorable et ses faibles résidus. Il s’utilise entre floraison et véraison (stades A, B ou C) à 0,75 kg/ha et dans la limite d’une seule application par an, et peut être associé à d’autres formulations. Javise Max dispose d’une ZNT aquatique de 5 m, un DRE (délai de réentrée) de 6 heures et un DAR (délai avant récolte) de 7 jours.

ILMER

Tondre et désherber en un seul passage

Le constructeur italien propose sur tous ses modèles de tondeuses une option permettant d’ajouter un dispositif de cuve pour herbicides, afin de réaliser les deux travaux en un seul passage. Le kit comprend une cuve plastique de 120 litres (ou deux de 75 litres), une pompe et son manomètre, un pressostat manuel et des buses simples ou doubles.

OVINALP

Orstim 7, l’engrais organique liquide

Orstim 7 est un nutriment racinaire organo-minéral liquide, spécialement conçu pour augmenter la teneur en azote des moûts. Cette solution est composée de complexes aminés et glucidiques d’origine végétale, et bénéficie de la technologie Imis, le chélatant naturel d’Ovinalp favorisant la pénétration des éléments par la plante. La spécificité du produit est d’effacer les antagonismes en oligoéléments grâce à un rééquilibrage des rapports azote/potassium et azote/magnésium. Orstim 7 doit être apporté au niveau des racines à l’aide de pals ou de rampes de pulvérisation. Il s’utilise du débourrement jusqu’à la nouaison à 150 l/ha, en un seul apport ou en fractionné. Il peut également être utilisé en fertirrigation.

BRL

Compteur d’eau intelligent et applications mobiles

Le groupe BRL multiplie les services innovants pour ses clients irriguants. Il lance notamment un nouveau système de télérelève à distance grâce à des compteurs intelligents. Ces derniers permettent également de suivre en temps réel la consommation, et de détecter plus rapidement les fuites. En parallèle, le fournisseur développe deux applications mobiles. BRL AG est déjà opérationnelle, et permet de commander les programmateurs d’irrigation Solem via son smartphone. La seconde entre en phase de test cette année, et permettra au viticulteur de connaître les précipitations journalières du secteur, les doses à apporter en millimètres sur la parcelle, le volume d’eau que cela représente et le temps d’irrigation.

SOUFFLET VIGNE

V by Fertech, un bio-activateur viticole

Le groupe Soufflet Vigne propose un activateur de sol nommé le V by Fertech. Ce produit se présente sous la forme d’une poudre mouillable à base de Pseudomonas fulva. Cette bactérie se nourrit des exsudats racinaires et est connue pour ses capacités à stimuler la croissance des plantes. La préparation bactérienne, qui s’épand à raison de 0,5 kg/ha, vise à améliorer la structure du sol, à favoriser le développement racinaire, et à accélérer la minéralisation de la matière organique. Ce faisant, la vigne est censée être mieux alimentée, plus résistante, ce qui limite les accidents végétatifs et augmente le rendement « de près de 25 % », avance la firme.

CLEMENS

Le C. Control commande vos outils

Le C. Control est « un système de commandes intelligent, adapté aux machines et tracteurs actuels, tout en restant ajustable aux évolutions à venir, qu’elles soient hydrauliques ou électriques », annonce le constructeur allemand. Il se compose d’un joystick multifonction et d’un écran tactile, et permet de programmer certaines actions des outils telles que la correction de dévers, le réglage de la hauteur ou de la largeur. Le boîtier peut aussi commander des fonctions du tracteur, comme le régime moteur, le relevage, l’enclenchement de la prise de force, etc. Une fois l’opération enregistrée, l’utilisateur n’a plus qu’à appuyer sur un bouton à chaque fois qu’il souhaite enclencher ce réglage, ce qui simplifie notamment les sorties de rangs. Cet appareil est décliné en plusieurs versions. La Light, qui ne dispose pas de programmation, est disponible à partir de 2 000 euros, tandis que la Premium en vaut 10 000.

DELLA TOFFOLA

DTMA accélère la macération

Lancé au dernier Sitévi, le DTMA (Della Toffola macération accélérateur) permet d’accélérer la macération des rouges, voire des blancs, en augmentant la surface de contact entre la pellicule et le jus. Pour ce faire, l’appareil qui s’installe entre l’égrappoir (ou le fouloir) et la cuve (ou le pressoir), possède des lames qui viennent entailler la pellicule, « sans toutefois toucher aux pépins », indique Della Toffola. Cela améliore l’extraction des composés phénoliques et divise le temps de macération par deux. Cette machine, d’un encombrement d’environ 80 cm de large, pour 1,20 m de haut et 1,30 à 1,50 m de long, est munie de roulettes et d’un écran tactile. Plusieurs modèles sont au catalogue, pour des débits de 10 à 38 tonnes/heure. Le 10-12 t/h (DTMA 100) vaut 8 500 à 9 000 €, le 20-24 t/h coûte 16 000 à 17 000 €, et le 34-38 t/h est disponible aux alentours de 25 000 €.

SEGUIN MOREAU

Finesse, une barrique pour bourgognes

Le tonnelier Seguin Moreau présentait la barrique Finesse, lors du dernier Sitévi. Ce fût, qui fait partie de la gamme Finesse, a été réfléchi pour ne pas trop marquer le vin mais au contraire apporter « une structure harmonieuse et fondue » et respecter son fruité naturel. La barrique est à ce titre bien adaptée aux grands vins rouges « fins et délicats », comme les bourgognes. Seguin Moreau la préconise également sur sangiovese, grenache et carignan. Voire sur cabernet-sauvignon, cabernet-franc, merlot et syrah lorsque le vin est « sur du fruit frais marqué en fin de vinification ».

Le chêne français est issu d’une sélection par composition chimique qui permet au tonnelier de garantir la reproductibilité. L’entreprise recommande d’opter pour une chauffe moyenne longue ainsi que pour des fonds non chauffés, et conseille un élevage de 10 à 16 mois.

OENOBRANDS

Redémarrer les FA avec Fermivin champion booster

Oenobrands a mis au point " une nouvelle formulation " à base de Saccharomyces cerevisiae ex. bayanus (souche 67J), afin de relancer rapidement la fermentation alcoolique en cas d’arrêt. En effet, la souche sélectionnée dispose d’une " grande faculté à fermenter le glucole et le fructose ", indique la firme. Elle a une très bonne tolérance à l’alcool et est efficace même en conditions difficiles comme une faible turbidité ou une petite quantité d’azote assimilable. Ce produit sera conditionné en paquets de 500 g et disponible pour la vendange 2018.

 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
Christophe Lardière, responsable des propriétés de Jean-Luc Thunevin, à Saint-Émilion, en Gironde, a confectionné une petite fourche pour planter ses 1 000 complants tous les printemps.
Astuce | « J’ai bricolé une fourche pour complanter les ceps de vigne », Christophe Lardière, responsable des propriétés chez Jean-Luc Thunevin
Christophe Lardière, responsable des propriétés chez Jean-Luc Thunevin à Saint-Émilion, en Gironde, a confectionné une petite…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole