Aller au contenu principal

Nouveaux temps dans la valse des phytos

De nombreux produits pourraient changer de marque dans les mois et années à venir.
© M. Le Corre

La restructuration bat son plein chez les agrochimistes. La Commission européenne a donné son accord pour le rachat de Monsanto par Bayer, le 21 mars dernier. La commissaire à la concurrence, Margrethe Vestager, s’est dite satisfaite par la cession, entre autres, des activités mondiales de l’herbicide glufosinate-ammonium, de certains glyphosates ainsi que des semences potagères et grandes cultures, qui représentent au total plus de 6 milliards d’euros. Activités qui devraient être vendues à BASF. Bruxelles étudiera d’ailleurs cette dernière transaction dans le mois d’avril. Si la fusion Bayer-Monsanto est bien engagée, il reste encore à convaincre plusieurs autorités de régulation à travers le monde, et notamment celles de la concurrence aux États-Unis, qui n’ont toujours pas donné leur feu vert.

Corteva, nouveau nom de Dow et DuPont

Par ailleurs, le groupe DowDuPont, récemment créé, a dévoilé le nom de sa nouvelle division agricole : Corteva Agriscience. Cette branche deviendra indépendante dès le 1er juin 2019. Le chimiste américain FMC a récupéré au passage une grande partie de l’activité de protection des cultures de la société DuPont. Le mariage entre Syngenta et ChemChina a également entraîné la cession à Nufarm d’une cinquantaine de produits, dont des mélanges à base de tébuconazole. De même, UPL a repris à Philagro la commercialisation d’Alkazar/Shelter (association amisulbron et mancozèbe), qui s’appelleront à l’avenir Sanblite et Moonlight. Dans un autre registre, PRP Technologies et Melspring, spécialistes de la stimulation du sol, sont désormais réunies sous la bannière d’Olmix Group.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole