Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Ce qui va vraiment soûler les Français
Menaces sur la communication autour du vin : Vin&Société réagit

Vin&Société interpelle François Hollande et Jean-Marc Ayrault sur le projet d'établissement de nouvelles règles sur la communication autour du vin. Sur un ton revendicatif mais pédagogique, l'association réclame l'abandon de ces projets de réglementations et l'instauration d'une instance interministérielle pour instaurer le dialogue.

Vin & Société rappelle à François Hollande et à Jean-Marc Ayrault la place du vin dans l'économie et la culture française.
Vin & Société rappelle à François Hollande et à Jean-Marc Ayrault la place du vin dans l'économie et la culture française.
© Vin&Société

L'association Vin&Société lance une campagne éclair de communication autour des menaces que font peser les projets de durcissement des règles de communication sur le vin.

Les cinq projets sont les suivants :

 

  • Interdiction de parler de vin sur internet,
  • Interdiction de parler positivement de vin dans les médias (voir la récente jurisprudence liée à l'affaire Paris Match/LVMH),
  • Taxation plus importante du vin (en discussion),
  • Radicalisation du message sanitaire : la mention « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » serait remplacée par « L’alcool est dangereux pour la santé ». Il serait interdit de marquer « A consommer avec modération »,
  • Obligation de mentionner les unités d'alcool sur les étiquettes.

"Depuis des mois, nous  sentons monter un courant moralisateur qui consiste à interdire et à déresponsabiliser les français. Au nom de la morale, le vin est assimilé à une drogue et serait jugé dangereux pour la santé dès le premier verre. Au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes et de lutter contre les excès, on taxe et on interdit toute communication autour du vin ! La consommation de vin a diminué de 70% en 50 ans et de 20% sur les 10 dernières années. Quelle image sommes-nous en train d’envoyer aux 31 millions de Français qui dégustent du vin raisonnablement entre amis ou en famille, quel signal envoyons-nous au monde entier qui nous envie le vin, symbole de notre art de vivre et de notre pays ? La moindre consommation de vin, même mesurée, serait donc mauvaise ? Nous pensons que seule une société privilégiant l’éducation, la raison, et la responsabilité est à même de lutter contre les excès et ce, dans tous les secteurs", déclare Joël Forgeau, Président de Vin & Société. Il ajoute : "Nous demandons la mise en place d’une instance interministérielle pour redonner au vin toute la place qu’il mérite dans notre pays. Nous espérons que le Président de la République et le Premier Ministre sauront nous écouter."

Un site rassemble tous les arguments de Vin&Société : cequivavraimentsaoulerlesfrancais.fr

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole