Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cru Banyuls
Lutte par attraction contre le vespère

Après dix ans d´expérimentation, le Groupement de développement agricole (GDA) du cru banyuls lance à grande échelle, la lutte par attraction contre le vespère.


Il s´agit du coléoptère Vesperus Xatarti dont les larves se nourrissent des racines de la vigne, ce qui conduit à plus ou moins brève échéance, à la mortalité de la souche. « Jusqu´à présent, nous n´avions aucun moyen de lutte contre le vespère. La désinfection des sols étant impossible, faute de mécanisation dans nos vignobles de coteaux », indique Marc Guisset, technicien au GDA.
Cet insecte est présent dans certains vignobles des Pyrénées-Orientales, de l´Aude et en Espagne. « La présence de cet insecte a conduit dans certains cas à l´abandon de parcelles. »
Des pièges pour mâles avant qu´ils ne fécondent
L´objectif de la lutte par attraction est de capturer les mâles attirés dans des piéges grâce à une phéromone, le Vespéral, avant qu´ils aient pu féconder les femelles.
Le Vespéral a été mis au point par le laboratoire des médiateurs chimiques de l´Inra, dirigé par Charles Descoins. « Après plusieurs années de test, nous disposons cette année de suffisamment de capsules de Vespéral pour traiter trois cents hectares. »
Cinq piéges contenant deux capsules sont installés par hectare.
Le coût du traitement est de 102 euros par hectare. « Ce qui est un prix abordable. Sachant que la lutte sera d´autant plus efficace qu´elle sera collective. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les viticulteurs engagés dans les groupes 30 000 se retrouvent pour échanger et se former dans le but de faire baisser leurs IFT. © Crana
Groupes 30 000, la réduction des phytos à grande échelle
Le projet Groupes 30 000 du plan Ecophyto 2 a pour objectif d’accompagner 30 000 exploitations dans la réduction des produits…
[ESSAI/VIDEO] Citroën Berlingo Van 1.6 BlueHDI 100 - Une troisième génération très aboutie
Machinisme
Nous avons pris les commandes d’un Berlingo Van dans sa version Worker à l’équipement fourni et orienté « chantier ». Notre…
chocolatier patrick roger
Quand un chocolatier devient vigneron
Chocolatier renommé, Patrick Roger a trouvé des vignes dans le domaine qu’il a acquis en 2015 dans les Pyrénées Orientales pour…
En Bourgogne, la filière viti-vinicole relève le défi de l’emploi
Près de 150 000€ vont être injectés dans le programme « Vita Bourgogne / Les métiers du vin: votre avenir! », qui a pour objectif…
 © Cave Jumert
Une presse à sarments automotrice
Charles Jumert, vigneron à Villiers-sur-Loir dans le Loir-et-Cher, a transformé un enjambeur en presse à sarments automotrice.
Le nord beaujolais obligé d’utiliser la mention « bourgogne gamay »
Après près de six ans de bataille judiciaire, le conseil d'État a tranché. Les vignerons et négociants du nord beaujolais seront…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole