Aller au contenu principal
Font Size

Anjou
L’osmose inverse testée en rosé demi-sec

L’IFV Val de Loire teste l’impact de l’osmose inverse sur l’AOC rosé d’anjou composé majoritairement de grolleau, cépage très fruité mais qui a des difficultés à mûrir.

A partir d’une vendange qui affichait un potentiel de 10,8,  l’une des cuves a été chaptalisée pour obtenir 12°, et l’autre a été osmosée de 10 %.
A partir d’une vendange qui affichait un potentiel de 10,8, l’une des cuves a été chaptalisée pour obtenir 12°, et l’autre a été osmosée de 10 %.
© Catherine Bioteau

Le syndicat des producteurs de rosés de l'Anjou a lancé cette année une expérimentation d'osmose inverse sur des vins d'appellation demi-secs, comme le cabernet d'anjou ou le rosé d'anjou. L'objectif est de trouver un substitut à la chaptalisation pour les années où la météo est peu clémente. Sous le contrôle de l'Inao, l'essai mené par l'IFV Val de Loire à la coopérative des Caves de la Loire à Brissac porte sur l'AOC rosé d'anjou, dont les cuvées sont majoritairement composées de grolleau. Ce cépage régional, qui donne des vins très fruités, a parfois des difficultés à mûrir les années - comme 2008 - où la chaleur se fait attendre.

Osmosé à 10%

L'expérimentation est menée sur deux cuves de 100 hl. A partir d'une vendange qui affichait un potentiel de 10,8,  l'une des cuves a été chaptalisée pour obtenir 12°, et l'autre a été osmosée de 10 %. Les opérations se sont déroulées dans les tous premiers jours d'octobre. "Ensuite, on a suivi les deux cuves, sur lesquelles on a fait exactement les mêmes choses en même temps", indique Philippe Chrétien de l'IFV. Un protocole de dégustation des échantillons issus des deux cuves a été mis sur pied, pour faire le point à la sortie des vinifications, à 6 mois, puis à 12 mois.Si l'année 2008, peu généreuse en jus, ne se prêtait pas forcément à l'expérience, car elle consiste à retirer de l'eau en excès dans la vendange, l'expérimentation sera réitérée en 2009."Si l'essai est concluant, on pourra faire une demande auprès de l'Inao", souligne Olivier Lecomte, président du syndicat. 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole