Aller au contenu principal

Veille économique
L’Italie en tête du classement de Viniflhor

L'Italie est devenue la première de la classe viticole, selon l'analyse de compétitivité réalisée par Viniflhor. La France et l'Espagne se placent respectivement deuxième et troisième.

15 pays viticoles sont analysés par Viniflhor
15 pays viticoles sont analysés par Viniflhor
© Viniflhor

« Le classement est très européen comme l'an dernier » constate Benoît Becher d'Agrex Consulting, auteur de l'observatoire de compétitivité internationale 2008 en association avec Viniflhor. Fait marquant cette année, l'Espagne qui caracolait en tête depuis 2005, se trouve en 3ème position. « La performance de l'Espagne reste bonne car c'est le plus grand vignoble du monde et un excellent opérateur commercial. Sa régression s'explique par la progression de l'Italie et de l'Espagne » analyse Benoît Becher. L'Italie monte sur la première marche car son potentiel viticole se maintient tandis que ses performances commerciales à l'exportation se développent. La France prend la deuxième place du classement grâce à des exportations en forte progression, l'effet millésime 2005 ayant donné un bon coup de pousse aux performances sur les marchés extérieurs. Cependant, les prévisions pour le prochain sont pessimistes. « Il est possible que nous ne parvenions pas à maintenir notre position » estime Caroline Blot de Viniflhor. La faiblesse des vendanges 2008 conjugué à la poursuite d'un arrachage définitif devrait entamé la compétitivité hexagonale.

Les Etats-Unis se classent quatrième


Du côté des pays du nouveau monde, les Etats-Unis se classent quatrième à cause d'une production qui reste inférieure à celle, exceptionnelle, de 2005. Viniflhor pensait que les Etats-Unis reviendraient sur le podium cette année après avoir perdu leur place de second en 2007. « Le décrochage est plus long que prévu » constate Caroline Blot qui indique que le ralentissement des exportations américaines contribue à cette stagnation. L'Australie, quant à elle, décroche à la huitième place (elle était à la sixième place en 2007). La baisse de production consécutive à des déficits hydriques très important ont entamé son potentiel de production. Par ailleurs, les scores à l'exportation ne sont pas aussi bons que par le passé.
La surprise de ce classement 2008 est le Portugal qui prend la sixième place. En 2007, le pays était classé 11ème. Cette avancée est notamment du à l'amélioration de la note portant sur l'image et la notoriété. « Nous avons bien défini cette notion cette année. Notre classement était bon sauf pour le Portugal dont nous avions mésestimé l'image » indique Benoît Becher.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
L'agrivoltaïsme dynamique consiste à laisser passer le soleil dès lors que la culture en a besoin, et faire de l'ombre tout en produisant de l'électricité lorsque les besoins de la culture sont satisfaits. © Sun'R
L'agrivoltaïsme se développe avec la viticulture comme priorité

L’agrivoltaïsme a le vent en poupe. L’entreprise Sun’Agri a annoncé fin mars avoir noué un partenariat avec Engie Green,…

20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole