Aller au contenu principal

Séduire sur la gondole
L'interprofession bordelaise veut dialoguer avec la grande distribution

Dans un contexte de ralentissement de la consommation de vin en France et une perte de 1% des volumes commercialisés en grande distribution, l'interprofession veut soigner ses relations avec les grandes enseignes françaises.

Georges Haushalter et Guy Gapenne annoncent une offensive des vins de bordeaux sur la distribution française.
Georges Haushalter et Guy Gapenne annoncent une offensive des vins de bordeaux sur la distribution française.
© M. Ivaldi
En 2012, les ventes de vins de Bordeaux en grandes et moyennes surfaces (GMS) s'établissent à 195 millions de bouteilles (1,46 million d'hectolitres, -1%) pour un chiffre d'affaires de 909 millions d'euros (-2%). Le ralentissement des vins de Bordeaux en GMS s'inscrit dans la durée puisque depuis 2006 les volumes sont en recul constants. Dans ce contexte, le Centre interprofessionnel des vins de bordeaux (CIVB) veut agir pour "augmenter la demande". "Nous avons décidé de renouer un dialogue plus étroit et personnalisé avec les grands comptes de la distribution en France. Nous sommes convaincus que dans un marché en stagnation, voire en baisse, une stratégie collective plus agressive doit nous permettre de regagner des parts de marché. C'est donc enseigne par enseigne, segment de marché par segment de marché, que cette stratégie doit se développer, en France notamment, pour tenter de pallier les effets de la crise. Le CIVB a recruté une spécialiste de ces questions, à l'oeuvre depuis plusieurs mois" a indiqué Georges Haushalter, président du CIVB. Cette stratégie offensive risque de se heurter à une année 2013 plutôt difficile en terme de consommation. Il s'agit "d'une année sans perspective de relance où les habitudes de consommation s'adapteront forcément au pouvoir d'achat. Bordeaux devra donc gagner des parts de marché sur ses concurrents pour progresser ! " a estimé Georges Haushalter.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole