Aller au contenu principal

L'intercep stimule la créativité des fabricants

Dans le dossier de février 2021, la rédaction a fait le choix d'explorer en détail sept principaux types d’outils interceps. Le marché en regorge de bien d’autres. Petit florilège d’interceps alternatifs.

 © Belhomme
Le disque butteur assure un chaussage de la vigne à l’automne.
© Belhomme

Agromy détruit ou booste l’enherbement près du rang

 © L. Vimond

© L. Vimond

Développé par Michel Cothias pour la vigne étroite, ce pulvériseur se compose de quatre disques gaufrés, dont l’angle d’attaque est réglable selon l’intensité du désherbage souhaité. À la différence des disques concaves, ils ne projettent pas la terre et évitent la formation de semelle. Solidaires les uns des autres, ces quatre disques gaufrés ont des diamètres différents.

Le plus gros entraîne les plus petits, à la même vitesse de rotation. En revanche, la vitesse périphérique est différente d’un disque à l’autre générant un effet de cisaillement. Travaillant près des rangs (ou sur toute la largeur sur vignes étroites), le pulvériseur favorise ou détruit l’enherbement à proximité du rang, selon l’angle qu’on lui donne.

La patte d’oie mise sur la simplicité

 © Actisol
© Actisol
Plusieurs constructeurs proposent des socs en patte d’oie montés sur une sécurité pivotante à ressort. Simple et économique, cette solution est une alternative à la lame. Elle ne nécessite pas de réglage et se montre assez douce avec les vignes. Son efficacité est en revanche limitée sur des sols compactés et/ou présentant un fort enherbement. Ce type d’outil est également proposé en sécurité hydraulique.

 

La lame sarcleuse pour un déchaussage léger

 © Egretier
© Egretier
Composée d’une lame large et d’un petit versoir, la lame sarcleuse permet un débuttage léger, ne déplaçant pas la terre très loin. Elle s’inscrit entre la lame et la décavaillonneuse. Egretier complète en option le miniversoir de tiges déflectrices qui accompagnent et émiettent la terre. Selon le montage, ces lames sarcleuses servent également à un chaussage léger en automne.

 

L’EcoSatelyt a un effacement mécanique sans ressort

 © L. Vimond
© L. Vimond
Construit par la société Léger, cet outil se compose de trois rasettes surmontées de roues en téflon servant à l’effacement des trois pièces travaillantes, montées sur un support triangulaire pivotant autour d’un axe libre. Dès qu’une roue en téflon touche un pied de vigne, cela enclenche la rotation de l’outil et l’effacement de la rasette qu’elle surplombe. S’ensuivent des chaînes qui nivellent le travail. Évoluant autour de 5 cm de profondeur à une vitesse de 3 à 5 km/h, ces outils interceps sont montés sur un châssis coulissant hydrauliquement, doté de palpeurs qui n’ont d’autre fonction que de placer adéquatement les outils par rapport au rang. Peu gourmand en énergie, l’EcoSatelyt nécessite des jeunes plants bien tutorés et se montre moins à l’aise dans un enherbement développé. Il existe une version pour tracteur enjambeur, ainsi qu’une déclinaison dite Rosace où les trois rasettes sont remplacées par trois lames formant une rosace.

 

Le corps butteur, traditionnel chausseur

 © Boisselet
© Boisselet
Monté sur un montant droit ou déporté, le corps butteur (ou la rasette butteuse) assure un chaussage hivernal, protégeant les vignes du gel et favorisant l’écoulement d’eau. Il se compose d’un soc et d’un versoir qui piochent la terre à proximité du rang pour la déverser sur le rang. Élément constitutif de la charrue vigneronne, il est utilisé en corps simple dans les vignes étroites dont on maintient l’enherbement d’interrang, et en corps double pour les vignes les plus étroites.

 

Les disques butteurs pour un cavaillonnage rapide

 © Belhomme
© Belhomme
Le disque butteur assure un chaussage de la vigne à l’automne. Selon l’angle que l’on donne au (x) disque(s), le déplacement de terre est plus ou moins important. Certains modèles sont montés sur support intercep. D’autres travaillent proche du rang, mais pas entre les ceps.

 

Les disques débutteurs, alternative à la décavaillonneuse

 
Alternative à la décavaillonneuse à soc et versoir, les disques débutteurs se combinent par deux ou trois. Montés sur interceps pivotants, ils limitent les risques de blessure sur les ceps, par rapport à une pointe de versoir. Par contre, ils travaillent moins près du cep et déplacent moins la terre, raison pour laquelle des constructeurs les animent hydrauliquement pour augmenter la puissance du flux de terre.

 

La fraise enfouit les végétaux

 © Rinieri
© Rinieri
Peu connue en France, la fraise (à ne pas confondre avec la roto-fraise) se compose d’un axe horizontal animé mécaniquement entraînant des dents droites ou courbées. Elle est appréciée pour la terre fine générée, avec un rendu très plat. « Sur sol pierreux, elle procure un plus beau résultat que la herse rotative, confie Bastien Méry, de la société Rinieri. En revanche, pour faire un bon travail il faut évoluer sur 5 cm de profondeur, alors que 3-4 suffisent avec une herse rotative. De plus, la fraise tend à enfouir les mauvaises herbes et à favoriser la germination. »

 

Le roto-fil désherbe en superficie

 © C. de Nadaillac
© C. de Nadaillac

Composé d’un axe horizontal animé hydrauliquement sur lequel sont fixés une multitude de fils, le roto-fil est monté sur un support intercep pivotant. Peu adapté aux vignes basses, il permet de désherber tout ce qui est au-dessus du sol à une vitesse de 2 à 3 km/h. Cet outil se montre assez peu gourmand en puissance, dès lors que l’on a 20 à 30 l/min par tête.

Plus on abaisse l’outil, plus les fils ont une action agressive sur la surface du sol et donc sur les adventices, plus l’usure des fils sera rapide, d’autant plus si le sol est pierreux et usant. « Avec 30 m de fils de section 3,5 mm, on travaille 5 à 25 hectares, donne pour exemple Bastien Méry. Il faut compter moins de 40 euros pour une bobine de 100 m. »

Notre dossier complet |

La Cuma Braud Saint-Louis joue collectif pour favoriser l'accès aux interceps

Bien choisir son support d'intercep

Un entretien régulier du cavaillon avec des lames

[ Vidéo ] « Avec les lames, nous avançons dans les vignes jusqu’à 7 km/h »

Les doigts bineurs font gagner du temps pour l'entretien du cavaillon

« Les doigts Kress, pour des jeunes vignes c’est parfait »

L'intercep de type herse rotative travaille le sol avec finesse

« On laisse le Heric attelé et dès qu’on a le temps on va dans les vignes »

L’Ecocep désherbe au plus près des ceps

« Les disques Ecocep passent sans problème sous les tuyaux de goutte-à-goutte »

La décavaillonneuse retarde les désherbages suivants

« La charrue décavaillonneuse est d’une simplicité extrême d’utilisation »

L'intercep stimule la créativité des fabricants

Le Petalmatic + intervient quasiment toute l’année sous le rang de vigne

"L'intérêt du Petalmatic + est de conserver une biodiversité homogène dans les vignes"

Des simulations sur l'impact économique d'une stratégie zéro herbicide en vigne

Des brosses intercep, pour un coup de propre rapide du rang de vigne

« La brosse métallique intercep est la solution idéale pour nos terres lourdes en coteaux »

Les plus lus

Le fonds d'urgence annoncé par Marc Fesneau en réponse à la crise viticole et aux manifestations vient d'être mis en place.
Fonds d’urgence viticole : attention, les délais sont serrés !

Promis par le ministre de l’Agriculture suite aux manifestations, le fonds d’urgence est désormais opérationnel. Il est ouvert…

« Le risque de lancer une telle procédure s’évalue au cas par cas », Maître Louis Lacamp, avocat du viticulteur Rémi Lacombe

Les négociants bordelais Cordier et Maison Ginestet ont été condamnés le 22 février à verser 350 000 € au viticulteur Rémi…

Crise viticole : Marc Fesneau annonce un plan de 230 millions d'euros

Invité ce mercredi 31 janvier sur Sud Radio, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a dévoilé les mesures du plan viticole…

Pellenc lance le châssis polvalent économique et évolutif Combiviti.
Pellenc Combiviti - Un châssis porte-outils économique et évolutif

Pellenc complète son offre en châssis polyvalents, avec un modèle d'entrée de gamme et évolutif.

Le pulvé autonome Kfast est doté de quatre roues motrices et directrices.
Kubota/Fede - Un pulvérisateur automoteur et autonome pour les vignes et vergers

Kubota présente un robot de pulvérisation, le Kfast. 

agriculteur remplissant le réservoir de gasoil du servant de ferme. gazole non routier. gaz-oil. carburant. GNR. valet de ferme JCB.
Fiscalité : ce qui change pour les viticulteurs en 2024

Parmi les dispositions votées dans la loi de finances pour 2024, plusieurs peuvent concerner les exploitations viticoles. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole