Aller au contenu principal

Comité national AOC
L'INAO valide des dénominations géographiques complémentaires

Lors du Comité national AOC, le 8 novembre, l'INAO a validé la reconnaissance de dénonimations géographiques complémentaires pour les AOC côtes de provence et alsace ou vin d'alsace. L'institut a également fait le point sur les missions de protection des noms des appellations d'origine.

La lutte contre les produits contrefaits fait partie des missions de l'INAO
La lutte contre les produits contrefaits fait partie des missions de l'INAO
© Marion Ivaldi

Le comité national a validé le projet de cahier des charges de l'AOC côtes de provence, intégrant une quatrième dénomination géographique complémentaire "pierrefeu" pour des vins rouges ou rosés. La zone géographique s'étendrait sur les communes de Cuers, Pierrefeu-du-Var, Puget Ville, Solliès-Pont, La Garde, La Farlède, la Valette-du-Var, Carqueiranne et le Pradet (ainsi que sur une partie des communes de La Crau, Carnoules et Collobrières). Une liste de parcelle a déjà été identiée.

Par ailleurs, le comité national a approuvé l'intégration de deux nouvelles dénominations géographiques complémentaires au sein de l'AOC Alsace ou vin d'Alsace : bergheim et côteaux du haut koenigsbourg pour des vins blancs tranquilles uniquement. Les communes concernées sont : Ribeauvillé pour la dénomination bergheim et Chatenois, Kintsheim, orschwiller et saint hippolyte pour la dénomination coteaux du haut koenigsbourg. L'INAO devra validé l'ensemble des dénominations communales des vins d'alsace et doit maintenant s'attaquer à l'étude des dénominations liés aux lieu-dits.

La protection des appellations au coeur des missions

Le Comité national a également longuement échangé sur les missions de l'INAO concernant la protection des appellations. Les moyens consacrés à cette mission représentent un budget de 400 000 euros sur les opérations à l'international, 50 000 euros sur le travail rempli au sur le territoire national. Cinq personnes sont occupées à temps plein par cette mission. Le président du Comité national, Christian Paly, a indiqué que les professionnels souhaitaient une augmentation des moyens consacrés à cette mission, notamment par le développement de partenariats humains et financiers entre les ODG et l'INAO ou les interprofessions et l'INAO. En effet, les actions menées dans le domaine de la protection sont en constante progression, notamment à l'international.

Le Comité national a également été informé d'accord bilatéral récent passé entre l'Union européenne et plusieurs pays de l'Amérique Centrale qui prévoit la protection de 40 indications géographiques françaises dont l'AOC bordeaux bourgogne, chablis, champagne, cognac, médoc... Cette accord implique notamment un contrôl strict des produits importés, ce qui pourrait avoir des répercussions sur l'importation sur cette zone de vins américains qui utilisent des noms semi-génériques.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole