Aller au contenu principal

Réorganisation
L'INAO précise sa nouvelle carte

Annoncée en décembre dernier, la nouvelle carte des antennes décentralisées de l'INAO va être soumise aux représentants du personnel de l'Institut et aux professionnels.

Jean-Luc Dairien, directeur général de l'INAO : "Il ne s'agit pas de diminuer notre présence sur les territoires : aucun poste ne sera supprimé"
Jean-Luc Dairien, directeur général de l'INAO : "Il ne s'agit pas de diminuer notre présence sur les territoires : aucun poste ne sera supprimé"
© Paysan du Midi

Suite à la réforme de l'Institut lancée en décembre dernier, des sites de l'INAO fermeront. Mais où ? La réponse est en passe d'être finalisée et devrait être présentée le 11 juin aux représentants professionnels lors du Conseil permanent. La veille se seront les représentants du personnel qui seront informés des deux hypothèses de rationalisation des services que la direction de l'INAO a définies. "Epernay ou Bordeaux ne seront pas touchés" assure Jean-Luc Dairien, directeur général de l'INAO, ne confirmant pas l'information selon laquelle les sites de Narbonne, Perpignan, Angers, Bergerac, Mâcon, Avignon pourraient fermer. Le directeur général se borne à insister sur le fait que "la réorganisation de l'Institut vise à rationaliser et adapter les services aux enjeux actuels. Il ne s'agit pas de diminuer notre présence sur les territoires : aucun poste ne sera supprimé". La décision finale de la nouvelle carte des services de l'INAO sera prise après le 11 juin. Sa mise en oeuvre effective n'a, pour l'heure, pas de calendrier précis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole