Aller au contenu principal
Font Size

Communication
Les vins du Languedoc s'affirment

Le CIVL affiche des résultats économiques positifs et souhaite surfer sur l’excellente qualité du millésime 2013 pour renforcer son image de marque.

Pour les responsables professionnels 
du CIVL, la qualité du millésime 2013 est exceptionnelle .
Pour les responsables professionnels
du CIVL, la qualité du millésime 2013 est exceptionnelle .
© CIVL

Les AOP du Languedoc et les IGP Sud de France, réunies au sein du Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc, osent changer de ton. “ Nous sommes une région encore trop sous-estimée. Pourtant, c’est un vignoble parmi les plus dynamiques de France. Le millésime 2013 est exceptionnel en Languedoc, nous sommes la seule région française à être en position de résister à la concurrence ”, a affirmé Frédéric Jeanjean, président du CIVL, lors d’une conférence de presse organisée en décembre à Paris, autour d’un message : “ le soleil est au beau fixe pour les vins AOC du Languedoc et IGP Sud de France ”. D’ailleurs les résultats sont là. “ Le travail effectué depuis cinq ans a permis d’augmenter le cours moyen des AOP du Languedoc de 50 %. Nous sommes en train de réussir notre pari de redresser notre région même si les cours ne sont pas encore suffisants pour consolider l’ensemble des entreprises ”, a estimé Xavier de Volontat, trésorier du CIVL.
L’interprofession a également insisté sur sa position de leader français et mondial du rosé avec un volume commercialisé de 2,1 millions d’hectolitres, loin devant la Provence qui en commercialise 1,2 million. “ Sur ce segment, nous enregistrons une croissance à deux chiffres sur les trois dernières années ”, s’est satisfait Frédéric Jeanjean.

 


Export en croissance de 3 %

 

En grande distribution, les résultats sont également positifs avec un chiffre d’affaires en hausse de 9,5 %. L’export est également en croissance de 3 % quand l’ensemble des exportations françaises accuse un recul de 2 %. Ce dynamisme tient, selon le CIVL, à la mise en œuvre de deux stratégies de gestion de l’offre. “ La première a été de mettre au point une segmentation claire de nos vins avec l’AOP régionale, les grands vins du Languedoc et enfin les crus. La seconde stratégie est celle d’une gestion de l’offre grâce à la gestion prévisionnelle des sorties ”, a expliqué Thierry Coste, vice-président du CIVL. Du coup, les prix augmentent mais “ de façon linéaire et sans à coup ”, insiste Jérôme Villaret, directeur du CIVL. L’objectif est de tirer encore davantage les prix vers le haut et d’atteindre les 130 euros par hectolitre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole