Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Réforme de l'OCM
Les vins de pays doivent choisir leur positionnement

Indication géographique protégée ou vins sans indication géographique, les vins de pays ont un an et demi pour se déterminer.

Les vins de pays devront choisir leur positionnement . Deux critères pèseront dans la balance: le coût de prodcution et la notoriété
Les vins de pays devront choisir leur positionnement . Deux critères pèseront dans la balance: le coût de prodcution et la notoriété
© Anivit
Quel avenir pour les vins de pays ? Telle est la question qui taraude la filière. En autorisant la mention du millésime et du cépage sur les vins de table, la réforme de l’OCM bouleverse la hiérarchisation des vins français. Les vins de pays, environ 12 millions d’hectolitres, ont désormais un choix déterminant à prendre d’ici l’été 2009 : adopter la classe des vins sans indications géographiques (anciennement vins de table) ou prendre la voie des vins à indications géographiques protégées (IGP). Un choix qui revient en quelque sorte à se déterminer entre la liberté ou la règle garante théorique d’une valeur ajoutée.
Pour Jacques Gravegeal, président des vins de pays d’Oc, il n’est nul besoin de tergiverser. La réponse est claire. « Nous n’avons pas d’autres issues. La seule chose que les vins français puissent défendre, c’est l’indication géographique » estime-t-il. Cette voie conduira inévitablement les vins de pays à passer sous la houlette de l’Institut national des appellations d’origine et de la qualité (INAOQ) qui gère pour différentes denrées alimentaires, notamment le fromage, à la fois les AOC et les IGP. Un changement de main de l’office des vins Viniflhor à l’INAOQ qui paraît d’une logique incontestable au président des vins de pays d’Oc. « L’INAOQ est garant de toutes les filières de qualité et d’origine ». Bref, il n’y a pas de raison que le vin échappe à cette logique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
Première réunion de famille réussie pour les vignobles volcaniques
Jeudi 30 janvier 2020 avait lieu la première édition de Vinora, le salon international des vins volcaniques. Une trentaine de…
Wine Paris et Vinexpo Paris estiment avoir tenu leur « Paris »
Avec 29 280 visiteurs sur trois jours, dont 1/3 d’internationaux, Wine Paris et Vinexpo Paris estiment atteindre leur objectif,…
Les drones en viticultures sont principalement utilisés pour réaliser des cartographies montrant l'indice de végétation NDVI des parcelles. © BIVB
Zoom sur les capteurs de végétation
La viticulture de précision est rendue possible par le développement des capteurs. Voici un point sur leur mode de fonctionnement…
Variété résistante : son nom est UD-31.125
La France bute toujours sur le nom des variétés résistantes faisant référence à un cépage connu, surtout lorsqu’il est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole