Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Commercialisation des vins
Les vins de Bourgogne en grande forme

Les vins de Bourgogne affichent une belle santé économique. Mais pour éviter tout risque de surchauffe, la Bourgogne doit augmenter ses ventes de 15 millions de cols d´ici 2010, indique l´interprofession.


" La hausse des ventes des vins de Bourgogne explique à elle seule la progression à l´export de l´ensemble des VQPRD français », a indiqué Xavier Jungmann, directeur marchés et développement du BIVB (Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne). Les exportations affichent ainsi une croissance de 14 %. Les ventes en France ont, quant à elles, cru de 7 %. Les données recueillies à fin décembre pour la campagne 2006-07 montrent des progressions à faire pâlir d´envie les autres vignobles : une hausse des transactions de 35 % par rapport à la précédente campagne. Et toutes les catégories d´AOC en profitent : +5 à +10 % pour les communales et les grands crus ; progression à deux chiffres pour les autres et les cours du vrac 2006 sont quasiment tous orientés à la hausse (entre +5 et +10 % avec des pointes à +20 et +30 %).
L´interprofession toutefois tient à rappeler que les prix en grande distribution et à l´exportation, deux circuits qui représentent les deux tiers des ventes, restent stables. « Le risque de surchauffe existe, précise Xavier Jungmann. Si on veut continuer à résorber nos stocks, il faut augmenter les ventes de nos vins de 15 millions de cols, notamment à l´export pour atteindre 55 % des volumes vendus en 2010 contre 47 % actuellement et ainsi ne pas risquer d´être excédentaire en France qui est un marché mature. " Sans plus attendre, le BIVB qui a accru ses recettes a décidé l´octroi d´un avoir de 5 % à l´ensemble de ses cotisants. " Une première dans son histoire qui confirme la relance du marché ", a indiqué Michel Baldassini, président du BIVB.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les viticulteurs engagés dans les groupes 30 000 se retrouvent pour échanger et se former dans le but de faire baisser leurs IFT. © Crana
Groupes 30 000, la réduction des phytos à grande échelle
Le projet Groupes 30 000 du plan Ecophyto 2 a pour objectif d’accompagner 30 000 exploitations dans la réduction des produits…
[ESSAI/VIDEO] Citroën Berlingo Van 1.6 BlueHDI 100 - Une troisième génération très aboutie
Machinisme
Nous avons pris les commandes d’un Berlingo Van dans sa version Worker à l’équipement fourni et orienté « chantier ». Notre…
chocolatier patrick roger
Quand un chocolatier devient vigneron
Chocolatier renommé, Patrick Roger a trouvé des vignes dans le domaine qu’il a acquis en 2015 dans les Pyrénées Orientales pour…
En Bourgogne, la filière viti-vinicole relève le défi de l’emploi
Près de 150 000€ vont être injectés dans le programme « Vita Bourgogne / Les métiers du vin: votre avenir! », qui a pour objectif…
 © Cave Jumert
Une presse à sarments automotrice
Charles Jumert, vigneron à Villiers-sur-Loir dans le Loir-et-Cher, a transformé un enjambeur en presse à sarments automotrice.
Le nord beaujolais obligé d’utiliser la mention « bourgogne gamay »
Après près de six ans de bataille judiciaire, le conseil d'État a tranché. Les vignerons et négociants du nord beaujolais seront…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole