Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Philippe Bouvet, directeur marketing du CIVA
" Avant d'être bon à l'export, il faut être bon à domicile"

Alors que les vente de vins d’Alsace sont en perte de vitesse dans l’Hexagone, le Comité Interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA) se donne trois ans pour reconquérir le cœur des français.

La nouvelle campagne du CIVA est visible dans les métros et gares parisiens et lillois. Elle sera diffusée dans le Grand-Est au cours du mois de juin.
© CIVA

71 % des Français qui connaissent les vins d’Alsace n’en consomment pas. Et 39% ne savent pas pourquoi. Un constat effarant à l’origine de la nouvelle campagne de communication lancée par le Comité Interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA), baptisée « de l’ombre à la lumière ». Le Grand-est (Colmar, Strasbourg, Nancy...), Lille, pour sa proximité avec la Belgique et Paris, « capitale mondiale de la consommation de vin », sont les trois zones stratégiques retenues par le CIVA pour la diffusion des visuels. Pour Philippe Bouvet, directeur marketing du CIVA, le plan de communication pourra s’étendre plus largement d’ici trois ans, « mais avant d'être bon à l'export, il faut être bon à domicile », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse à la maison de l’Alsace à Paris.

Mettre en avant la dimension à taille humaine du vignoble alsacien

« Nous avons de grands terroirs, de grands vins, et de grands vignerons, c’est à nous de les mettre en avant », a confié Philippe Bouvet. Pour cela, le CIVA s’appuie sur ses « quatre ambassadeurs » : le riesling, le crémant, le gewurztraminer et les grands crus. La campagne fait par ailleurs la part belle aux hommes et aux femmes qui se cachent derrière chaque bouteille de vin. « Nous souhaitons mettre en scène les vignerons et les impliquer dans ce travail de définition de notre nouvelle identité », a développé Philippe Bouvet. « D’autant que nous mettons en avant la dimension à taille humaine du vignoble alsacien, il faut donc que nous en apportions la preuve ».

Un nouveau souffle bienvenu

Une idée que les vignerons ont d’abord accueilli avec un enthousiasme modéré. « Ce n’est pas trop dans notre caractère de se mettre en avant », a expliqué avec pudeur Élise Garnier, vigneronne au domaine Materne Haegelin, à Orschwihr. « Mais nous avons clairement besoin d’un nouveau souffle, et nous soutenons les initiatives du CIVA ». Pour la vigneronne, l’objectif est de toucher une nouvelle génération de consommateurs, et de casser avec l’image du « gewurzt-foie gras » qui leur colle à la peau.  C’est ainsi que sa cuvée « Tradition », un 100 % riesling, a été sélectionné par le CIVA pour accompagner la cuisine des chefs japonais Toshitaka Omiya et Yoshiaki Ito. « La cuisine nippone ne rigole pas avec la précision, tout comme le riesling », a conclu le directeur marketing.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Des blancs sans soufre et sans défauts
L’oxydation est le défaut le plus courant parmi les vins blancs sans soufre, c’est-à-dire qui contiennent moins de 10 mg/l de SO…
Vignette
La séparation entre vente et conseil de phyto aura bien lieu
Le gouvernement n’a rien lâché malgré les critiques acerbes de la coopération et du négoce. L’ordonnance sur la séparation de la…
Vignette
Intégrer les principes de la permaculture en vigne
Certains vignerons cherchent à appliquer les techniques de permaculture dans un contexte de production viticole. Rencontre avec…
Vignette
Le sucre testé pour lutter contre les maladies de la vigne
Le fructose et le saccharose activent des gènes de défense de la vigne. Mais l’emploi de microdoses de sucre pour lutter contre…
Vignette
Comment gérer la première année d’application de la nouvelle réglementation cuivre
La nouvelle réglementation sur l’utilisation du cuivre en agriculture est applicable depuis le 1er janvier 2019. Tous les…
Vignette
Le SSV Polaris Ranger XP 1000 EPS à l'essai
L'équipe de Réussir Machinisme a testé le Ranger XP 1000 EPS de la marque Polaris en pentes et sur route. Voici leurs impressions.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole