Aller au contenu principal

Encore à trouver
Les vins allégés en alcool cherchent leur marché

Export impossible, demande française plutôt discrète, les vins à faible teneur en alcool doivent encore cerner leur marché et convaincre les consommateurs.

Les consommateurs expriment une réticence psychologique face aux vins allégés en alcool même s'ils apprécient leur goût
Les consommateurs expriment une réticence psychologique face aux vins allégés en alcool même s'ils apprécient leur goût
© P. Cronenberger
« La demande en vin a faible teneur en alcool est bien réelle Outre-Manche, mais ces vins ne peuvent pas être exportés car la technique n'est pas autorisée au niveau européen. Ceux d'Australie peuvent, quant à eux, se retrouver sur le marché anglais », indique Jean-Louis Escudier, coordinateur du programme national de recherche sur les techniques de réduction du degré alcoolique des vins. « La technique de désalcoolisation a deux objectifs bien distincts. Soit elle s'utilise comme pratique œnologique pour réduire un degré alcoolique trop élevé sans modifier la complexité du vin. Soit elle permet d'élaborer un produit à faible teneur en alcool. La difficulté est de savoir si cette deuxième catégorie de vins peut trouver un marché en France, puisqu'ils ne peuvent pas être exportés », constate Philippe Cottereau, chercheur à l'Institut français de la vigne et du vin de Nîmes.


Les consommateurs français ne détectent pas de différence
Explorer les goûts et réactions des consommateurs français face à ces vins allégés en alcool, c'est qu'a entrepris la Fédération héraultaise des vins de pays. Le syndicat a organisé une étude sur la perception des vins allégés en alcool sur un panel de 73 dégustateurs, venant de régions différentes, d'âge et de sexe variés. Aucune différence entre les vins « normaux » et les vins « allégés » n'a été perçue en dégustation à l'aveugle. « En revanche, lorsque l'on indique au consommateur ce qu'il déguste, les résultats montrent une réticence vis à vis des vins allégés. Cependant la qualité globale perçue ne crée par de réactions négatives fortes, autrement dit, la qualité gustative reste positive malgré la réticence psychologique », explique Josselin Masson, étudiant en thèse participant au projet de recherche. D'autres tests sont prévus en conditions de consommation réelle pour affiner les résultats obtenus et valider la possibilité d'un marché pour les vins allégés en alcool.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole