Aller au contenu principal

Expérimentation
Les terres de filtration pourraient finir en compost

Afin de résoudre le problème des déchets de terres de filtration usagées, des essais de compostage ont été conduits en Champagne. Les résultats sont très encourageants.

La valeur des composts mélant déchets verts et terres de filtration ne seraient pas différente de celle des composts issus uniquement d'engrais verts
La valeur des composts mélant déchets verts et terres de filtration ne seraient pas différente de celle des composts issus uniquement d'engrais verts
© IFV

«Rien qu'à l'échelle de la Champagne, les terres de filtration usagées représentent 1 000 tonnes de déchets par an », précise Sébastien Kerner de l'IFV à Epernay. Des déchets bien encombrants qu'il n'est plus possible depuis 2002 de mettre en décharge dans la mesure où les terres de filtration ne sont pas considérées comme des déchets ultimes. La seule solution disponible à ce jour est d'intégrer le programme Eco-Diatos ® qui collecte ces terres dans des pallox et les expédie en Italie pour en assurer l'extraction des sels tartriques et le co-compostage. « Nous avons souhaité envisager une solution locale de compostage, en partenariat avec la Compostière de l'Aube », explique Sébastien Kerner.

Ajout de déchets verts

« En pratique, nous avons incorporé ces terres de filtration à hauteur de 10 et 20 % avec des déchets verts pour compostage. La faisabilité du compost a été validée avec ces deux teneurs, néanmoins à plus de 10 % d'incorporation, il a été observé des problèmes de pulvérulence au moment du criblage, ce qui peut être préjudiciable pour l'utilisateur du compost au moment de l'épandage. Le compost obtenu est conforme à la norme NF U44-051 mais comme les terres de filtration ne figurent pas dans la liste positive des intrants minéraux dans les composts, une demande d'ajout est en cours auprès de l'AFNOR. Elle a reçu un avis favorable », ajoute-t-il. Sur le plan agronomique, la valeur des composts obtenus n'est pas différente de celle des composts de déchets verts uniquement, « les terres de filtration apporteraient un plus pour la qualité du processus de compostage, car c'est un intrant humide (+ de 60 % d'eau en moyenne) », ajoute Sébastien Kerner. Cette nouvelle solution de traitement des terres de filtration usagées apparaît donc très intéressante à la fois sur le plan écologique (gestion des déchets au niveau local) et économique (coût du traitement).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés T4 culmine désormais à 120 ch.
New Holland – La nouvelle génération de tracteurs spécialisés atteint 120 ch
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés New Holland T4 V/N/F a été dévoilée au Sitevi.
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
[VIDEO] " Le désherbage électrique intercep m'a permis de venir à bout de l'érigeron "
Nous avons suivi pendant toute la saison 2021 l'outil de désherbage électrique intercep de Zasso, acquis par Sylvain Philip au…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole